Dans le cas d’un conflit familial à qui doit obéir l’épouse ?
Fatwa No: 136318

Question

Je vis avec mon mari en Angleterre et nous projetons d’acheter une maison. Mon mari n’a pas de famille dans la ville où nous vivons, ses deux parents vivent au Pakistan. Le frère de mon mari est marié à ma sœur aînée depuis quinze ans, et ils vivent dans la rue où nous vivons aujourd’hui. Ma sœur et son mari se disputent souvent et mes parents interviennent dans ces disputes, ce qui crée des frictions entre ma mère et le mari de ma sœur. Ce dernier l’a insultée et a paru ensuite gêné. La situation est devenue extrêment tendue et mon mari veut à présent s’éloigner de ce casse-tête continuel dont les répercussions nous affectent. C’est pourquoi il veut acheter une maison dans la même ville mais loin de mes parents. Il ne m’empêche pas de voir ma mère mais lorsque j’en ai parlé à celle-ci, elle m’a dit qu’elle ne voulait pas que je déménage du quartier. D’un autre côté, mon mari ne veut pas acheter une maison à cet endroit où il ne trouve pas le repos. Qu’est ce que je dois faire, obéir à ma mère ou à mon mari ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Muhammad, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Les jurisconsultes affirment que l’obéissance que la femme doit à son mari est prioritaire à celle qu’elle doit à ses parents (à elle). Si votre mari insiste à déménager, vous devez l’accompagner surtout qu’il ne vous empêche pas de visiter votre mère. Mais nous vous conseillons en même temps d’être gentille avec votre mère pour obtenir son agrément.

Il faudrait aussi essayer de réconcilier vos parents avec le mari de votre sœur car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « … rien ne vaut la reconciliation … » (Coran 4/128)

Ahmad, Abou Dawoud et Al-Tirmidhi, qu’Allah leur fasse miséricorde, ont rapporté d’après al-Dardâ’ que le Messager d’Allah () a dit : « Voulez-vous que je vous enseigne une œuvre plus méritoire que la prière, le jeûne et l'aumône? – « Certes », répondirent-ils

– « Réconcilier les gens, alors que semer la discorde est ravageur. »

Vous devez leur rappeler également que l’entente entre les proches par alliance est requise et que les effets de cette entente sont positifs dans ce monde et dans l’au-delà. Par contre la mésentente a des conséquences fâcheuses dans ce monde et dans l’au-delà. Le mari de votre sœur a été fautif en insultant votre mère car s’il n’est pas bon envers elle, il ne doit pas lui porter atteinte.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation