Degré d’authenticité de deux hadiths
Fatwa No: 137090

Question

Quel est le degré d’authenticité de ces deux hadiths :
1- « Quiconque pratique la médecine alors qu’il n’est pas compétent porte la responsabilité de toute dégradation causée à la santé du malade » (Abû Dâwûd) ;
2- « On égorge la 'Aqîqa le septième, le quatorzième ou le vingt-et-unième jour [après la naissance de l’enfant] » (Bayhaqi : Da'îf).

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le premier hadith a été rapporté par Abû Dâwûd, al-Nassâ'i et Ibn Mâdja, qu’Allah leur fasse miséricorde, d’après 'Umar ibn Chu'aïb, qui le tient de son grand-père. Le cheikh al-Albâni, qu’Allah lui fasse miséricorde, l’a jugé Hassan, dans Sahîh Sunan Abû Dâwûd, hadith N. 4586.

Le second hadith a été rapporté par Barîda, qu’Allah soit satisfait de lui, et a été mentionné dans l’ouvrage d’al-Tabarâni intitulé al-Awsat et dans les Sunan d’al-Bayhaqi. Le cheikh al-Abâni, qu’Allah lui fasse miséricorde, l’a jugé Sahîh, dans Sahîh al-Djâmi', hadith N. 4132.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation