Prier nu
Fatwa No: 201697

Question

Sur un forum sur facebook j'ai lu ceci :
Il est permis de prier tout nu à l’homme ainsi qu’à la femme dans certaines situations, par exemple si l'heure de la prière arrive et que la personne n’a pas la possibilité de trouver des vêtements. Elle doit alors se tourner en direction de la Ka’aba et accomplir sa prière.
Est-ce vrai ? J'aimerais avoir des éclaircissements. Baraka Allah fikoum.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Ce que vous avez lu est vrai en général, mais sachez tout d’abord que se couvrir la ‘awra (les parties intimes) est l'une des conditions de validité de la prière. La prière de celui qui prie nu alors qu’il peut se couvrir la ‘awra est invalide. L’encyclopédie de la jurisprudence mentionne que : « La majorité des oulémas (hanafites, chaféites, hanbalites et l’avis prédominant des malékites) est d’avis que se couvrir la ‘awra est une condition de validité de la prière et certains savants ont dit qu’il s’agit d’une obligation sans laquelle la prière n’est pas valide »
L’encyclopédie de la jurisprudence mentionne également que : « Les oulémas sont unanimes à considérer que le fait de se couvrir la ‘awra est une condition de validité de la prière, au même titre que les ablutions. Ils affirment que la prière de celui qui ne se couvre pas la ‘awra alors qu’il peut le faire est invalide ou considérée comme non avenue ».
Par contre, celui qui ne trouve pas de quoi couvrir sa ‘awra doit toute de même obligatoirement prier. Il n’est pas exempté de la prière. Toujours selon l’encyclopédie de la jurisprudence :
« Si la personne qui veut prier ne trouve pas de quoi couvrir ses parties intimes, les savants sont unanimes sur le fait qu’il doit prier nu, car la condition de se couvrir les parties intimes pour la validité de la prière est liée à la capacité de la personne à le faire. Or, en l’occurrence, elle en est incapable. »
Les oulémas mentionnent certaines règles spécifiques à la prière en étant nu et il existe des divergences entre eux sur certains détails de ces règles. Nous vous mentionnons ici un résumé d’une partie de ces règles.
Les oulémas ont divergé sur la manière d’accomplir la prière. Les Hanafites et les Hanbalites ont dit que l'on pouvait prier debout ou assis et que, si l’on choisissait de prier assis, le mieux est de faire des mouvements simulant l’inclinaison et la prosternation.
Pour les Hanafites, la position assise est l’« Iftirâch » pour les hommes (position assise consistant à s’asseoir sur son pied gauche en maintenant son pied droit à la verticale avec les orteils orientés vers la Ka’ba) et le « Tawarruk » pour les femmes (position assise consistant à s’asseoir par terre sur la fesse gauche en plaçant le pied gauche sous la jambe droite). Pour les Hanbalites, il faut s’asseoir par terre comme pour l’ Iftirâch mais en serrant les cuisses l’une contre l’autre, car cela permet de limiter l’exposition de la nudité. Par contre, si l’on prie debout, les Hanafites disent que l’on doit également simuler l’inclinaison et la prosternation par un mouvement alors que pour les Hanbalites, on doit obligatoirement s’incliner et se prosterner à terre.
Quant aux Malikites et aux Chaféites, ils sont d’avis qu’il faut obligatoirement prier debout et il n’est pas permis de s’asseoir. Les Malikites disent également que l’on doit recommencer sa prière si l’on trouve, après coup, de quoi se couvrir et si l’heure de la prière n’est pas passée. Les Chaféites et les Hanbalites, eux, sont d’avis que l’on n’a pas à recommencer sa prière.
La majorité des oulémas affirment que si quelqu’un ne trouve rien d’autre pour se couvrir qu’un vêtement en soie ou un vêtement entaché d’une impureté, il doit le porter et ne pas prier nu. Cependant, pour les Chaféites il y a une différence entre le vêtement en soie et le vêtement entaché d’une impureté. Pour eux, si la personne qui prie ne trouve rien d’autre qu’un vêtement entaché d’une impureté et qu’elle lui est impossible de le laver, elle doit alors prier nue et ne doit pas le porter. Par contre, si elle n'a rien d'autre qu'un vêtement en soie, elle doit prier avec.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui