Penser à l’avortement dans le cas d’un mariage voué à l’échec
Fatwa No: 141987

Question

Mon époux ne cesse de m’offenser et il m’a déjà frappée. Il ne me respecte pas ni moi ni ma famille. Il n’a pas de travail convenable et il est tout le temps perturbé. Nous ne possédons pas de maison et nous souffrons énormément pour trouver notre nourriture quotidienne. Mon époux boit et passe son temps à parler aux prostituées au téléphone. Il vole et ne prie pas. Je l’ai déjà mis en garde et j’ai menacé de le quitter afin qu’il cesse de faire ce qu’il fait et à chaque fois, il me promettait de changer avant de revenir à ce qu’il était. J’ai tout essayé avec lui : amour, colère, menace mais en vain. Je me demande si je dois continuer à vivre avec lui ou bien demander le divorce. Je suis enceinte de lui de six semaines et je ne sais pas quoi faire. Quel péché est plus grand : avorter ou accoucher tout en sachant que mon mariage ne durera pas et que je ne serai pas capable d’offrir une vie décente à mon enfant ? M’est-il permis de garder le bébé et de demander le divorce après l’accouchement si mon époux continue à se comporter de cette manière honteuse ? J’aimerais avorter et obtenir le divorce puis ensuite commencer une nouvelle vie ? Qu’en dites-vous ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il ne vous est pas permis d’avorter car l’avortement n’est permis qu’en cas de nécessité urgente. C’est le cas notamment si la vie de la mère est en danger et que l’avortement est le seul moyen pour la sauver.
Sachez qu’Allah, exalté soit-Il, est Celui qui pourvoit la subsistance. La subsistance de l’enfant est écrite depuis qu’il est dans le ventre de sa mère. Avorter par crainte de pauvreté ou de ne pas pouvoir offrir à son enfant une vie décente revient à ne pas avoir confiance en Allah, exalté soit-Il. Or Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Et ne tuez pas vos enfants par crainte de pauvreté ; c'est Nous qui attribuons leur subsistance ; tout comme à vous. Les tuer, c'est vraiment, un énorme pêché. » (Coran : 17/31)
Si votre époux ne se repent pas, ne se conforme pas aux préceptes de la Charia et ne se comporte pas convenablement avec vous, nous vous conseillons de demander le divorce et il se peut même que rester avec lui soit interdit s’il abandonne entièrement la prière.
S’il n’accepte pas de vous répudier demandez alors le Khul’ (divorce moyennant compensation).


Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui