Le devoir de celui qui a passé des années à payer la Zakât sur ses biens en se basant sur le calendrier grégorien.
Fatwa No: 157753

Question

Dans le pays où j’habite, on se base sur le calendrier grégorien dans toutes nos affaires ; de plus, l’inventaire annuel qu’entreprennent les hommes d’affaires en fin d’année se fait suivant ce calendrier, est-ce correct ou bien doit-on faire l’inventaire suivant le calendrier hégirien ? S’il nous faut absolument nous fonder sur le calendrier hégirien, comment devrions-nous procéder pour la Zakât des années révolues ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

En principe, on doit se baser sur le calendrier hégirien  pour s’acquitter de la Zakât, et ce conformément aux Paroles d’Allah, exalté soit-Il :

« Ils t’interrogent sur les nouvelles lunes - Dis: ‘Elles servent aux gens pour compter le temps, et aussi pour le Ḥajj [pèlerinage]’ » Al-Baqarah (La Vache) : 189.

Cheikh de l’Islam, l’Imam ibn Taymiyya, qu’Allah lui accorde Sa Miséricorde, a dit :

« Allah, exalté soit-Il, a fait des nouvelles lunes des repères pour les gens à partir desquels ils peuvent déterminer les horaires de leurs cultes fixes, ceci inclut le jeûne, le Hajj et la Zakât. »

Quant au fait d’observer le calendrier grégorien pour le paiement de la Zakât, cela est inacceptable en raison du retard que cela peut entraîner dans son paiement, et cela est prohibé ; toutefois, s’il s’avère pénible de refaire les comptes sur la base du calendrier hégirien, vous pouvez observer le calendrier grégorien, et ce, en vous basant sur l’autorisation d’ajourner le paiement de la Zakât en cas de nécessité urgente, tout en prenant en considération deux points :

1.   La Zakât devient forcément une dette pour la personne qui la remet à plus tard, à partir de la fin de l’année hégirienne, puisque celle-ci compte approximativement 11 jours de moins que l’année grégorienne.

2.   L’obligation de comptabiliser la différence résultant du retard mentionné. Autrement dit, devoir payer la Zakât d’une année lunaire lors de l’écoulement de 33 années solaires. De cette façon, vous connaîtrez la prescription de la Charia islamique relative aux années révolues.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui