Quel est le jugement légal islamique relatif au report du paiement d’une part de la Zakât en vue d’amasser de l’argent pour aider une personne pauvre à se marier ou l’aider à se lancer dans un projet quelconque ?
Fatwa No: 159961

Question

Parfois, il me reste une petite somme qui provient de la Zakât après m’en être acquitté. Suis-je en droit de mettre cette somme de côté pour y ajouter une autre somme l’année d’après que j’aurai retranchée de la Zakât et ainsi de suite, jusqu’à ce que j’aie amassé une somme considérable susceptible d’aider une personne, comme le fait de participer aux dépenses de son mariage ou de l’aider à trouver un logement, ou l’aider à se lancer dans une affaire ? Je pense que ce type d’assistance nécessite une grande somme et j’aimerais que cette somme soit prélevée sur la Zakât.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

En principe, le paiement de la Zakât s’impose lorsque les biens ont rempli la condition de l’écoulement d’une année lunaire depuis leur acquisition et il est prohibé d’en retarder la date une fois celle-ci échue, et ce, suivant l’opinion de la majorité des oulémas. Il faut même se hâter de la donner à ses ayants-droit et s’abstenir de les en priver, pour leur permettre d’en tirer profit.

Il n’est permis de retarder le paiement de la Zakât qu’en cas de force majeure comme le fait de n’avoir pas trouvé les gens qui la méritent ou le fait que l’argent se trouve éloigné de son propriétaire. Or, les raisons que vous avez avancées ne vous autorisent pas à retarder le paiement de la Zakât ni d’une partie de celle-ci. Vous devez donc payer toute la somme qui vous incombe lors de l’écoulement de l’année lunaire de référence, du fait que vous n’avez pas d’excuse valable.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix