Le fait d’expier un serment avant de le trahir
Fatwa No: 17515

Question

Que dois-je faire si je me rappelle que je dois accomplir un jeûne expiatoire suite à un serment violé, mais sans me rappeler l’objet de ce serment ? Dois-je jeûner sans connaître l’objet du serment ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :  

 

Si vous êtes sûr d’avoir prêté un serment et de l’avoir violé, vous devez l’expier, même si vous ne vous souvenez pas de l’objet de votre serment. En effet, ce qui est pris en compte pour procéder à une œuvre expiatoire, c’est l’existence d’un serment valide et de sa violation.

 

Si vous êtes sûr d’avoir prêté un serment sans l’avoir violé, mais que vous avez oublié l’objet du serment, il vous est permis de l’expier en fonction de l’opinion de la majorité des oulémas, dont les Hanbalites, les Mâlikites et les Chaféites, stipulant l’autorisation d’expier le serment avant de le violer. Ainsi, vous évitez le problème de l’oubli de l’objet du serment. En effet, cette œuvre expiatoire est suffisante pour vous dédouaner du fait que vous ayez trahi ce serment ou que vous ne l’ayez pas trahi mais que vous craigniez de le faire du fait que vous ne vous souvenez pas de son objet.

 

Il est à noter que le jeûne, comme expiation du serment, n’est valable que si vous êtes incapables de nourrir ou de vêtir dix nécessiteux ou d’affranchir un esclave. Si vous êtes capables d’accomplir l’une de ces trois expiations, le jeûne ne sera pas valable.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui