Sentence du rapport conjugal en l’absence d’eau ou s’il est difficile de l’utiliser
Fatwa No: 17562

Question

Si le mari est conscient de la négligence de son épouse s’agissant de l’accomplissement des Salates, commet-il un péché s’il entretient des rapports avec elle? Ou bien doit-il choisir le moment convenable où elle peut faire le Ghosl, pour qu’elle ne commette pas le péché de retarder la Salate?

Réponse

Louange à Allah.  Paix et Salut sur Son Prophète.

 

L’accomplissement des Salates au moment prescrit est l’une des obligations les plus fermes, l’un des moyens les plus importants de se rapprocher d’Allah, Exalté soit-Il, et d’obtenir Son agrément. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : «Soyez assidus aux Salates et surtout la Salate médiane; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité» (Coran 2/238)

 

`Abd Allah ibn Mass`oud, , a dit : « J’ai demandé au Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, quelle est l'œuvre la plus méritoire ?

- La prière à son moment prescrit, répondit-il.
- Et quoi encore ? repris-je.
- La piété filiale.
- Et quoi encore ?
- Le Djihad pour la cause d’Allah, répliqua-t-il.»  (Boukhari et Mouslim)

 

Par conséquent, le retardement de l’accomplissement des Salates est un grave péché. Allah, le Très Haut, dit (sens des versets) : «Malheur donc, à ceux qui prient  tout en négligeant (et retardant) leur Salate».  (Coran 107/4-5)

 

Il est interdit que votre épouse néglige l’accomplissement de la Salate ou l’accomplisse sans être purifiée alors qu’elle a la possibilité d’utiliser de l’eau. Il vous incombe donc de lui rappeler la Salate, de lui faire craindre le châtiment d’Allah, Exalté soit-Il, et de recourir à tous les moyens qui l’empêchent de retarder la Salate et qui la poussent à faire la purification nécessaire à l'accomplissement de celle-ci. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :

 

«Ô vous qui avez cru! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne. »  (Coran 66/6)

 

En ce qui concerne vos rapports conjugaux malgré votre connaissance que cela pourrait la pousser à retarder la Salate ou à l’accomplir sans purification, vous ne commettez ainsi aucun péché, incha Allah.

 

Il est rapporté qu’Abou Dharr, , a dit : « Je peux être en état d’impureté majeure ainsi que mon épouse, et si je ne trouve pas d’eau, je prie sans me purifier. » Le Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, lui répondit : «Toute matière solide pure issue de la terre, est pour le musulman un moyen de purification». (Abou Daoud et An-Nassaa’i)

 

Ce Hadiith est donc une approbation du Prophète, Salla Allahou `Alaihi wa Sallam, des rapports conjugaux en l’absence d’eau. Cependant, si la négligence de la femme lorsqu’il s’agit d’accomplir la Salate est due aux difficultés qu’elle éprouve à employer de l’eau à des moments particuliers, il est certainement préférable de retarder les rapports conjugaux à des moments où l’utilisation de l’eau ne comporte aucune difficulté. En effet, cela aidera votre femme à accomplir ses Salates obligatoires de la meilleure manière sans rencontrer de difficultés à se purifier à aux moments où cela lui est difficile.
 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui