Réparer l'erreur d'avoir trouver et garder une somme d'argent dont on connaissait le possesseur
Fatwa No: 208312

Question

Salam alaikum, mon père se pose la question sur un fait qui lui est arrivé il y a plus de 15 ans, il travaillait avec un Français (non musulman), un jour ce Français a perdu de l'argent : l’équivalent du salaire d'une semaine à l’époque, mon père l'a trouvé mais ne le lui a pas rendu, comment peut-il corriger son erreur, et si la réponse est qu'il faut donner cet argent aux pauvres, faut-il qu'il donner la même somme ou bien son équivalent de nos jours ? Merci de votre réponse. Barak Allah fikum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Le fait que votre père ait pris cet argent trouvé et l’ait dissimulé, malgré qu’il savait qui était son possesseur, est illicite. Il doit demander le Pardon d’Allah et se repentir sincèrement. S’il peut rendre cet argent à son possesseur, alors il doit le faire et il n’est pas suffisant qu’il le donne en aumône aux pauvres à son nom, s’il peut le lui transférer.
Dans le hadith rapporté par al-Tirmidhi, le Prophète () a dit : « La main est redevable de ce qu’elle a pris jusqu’à ce qu’elle le rende. »

Comme il doit rendre l’argent même et non son équivalent, sauf si son propriétaire accepte qu’on lui rende l’équivalent de son argent dans une autre monnaie, alors il n’y a aucun mal et ce serait au taux de change de la dette dont il est garant.

Si votre père craint de subir un préjudice quelconque s’il informe le possesseur de l’argent de ce qui s’est passé, alors il peut lui rendre indirectement son argent par n’importe quel procédé, car le plus important est que le droit parvienne à son ayant droit.

Mais s’il ne connait pas le lieu du possesseur de l’argent ou ne peut le lui transférer, qu’il le donne en aumône aux pauvres et nécessiteux, accomplissant ce qui est du domaine du possible et Allah, le Très Haut n’impose à aucune âme ce qui est supérieur à sa capacité.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation