Le repentir du voleur
Fatwa No: 222754

Question

Salam alaykum, Lorsque j'étais jeune, j'ai commis des vols sur des personnes que je ne connaissais absolument pas et que je ne peux pas retrouver. Comment puis-je faire pour que mon péché du vol soit pardonné, car je sais qu'il faut restituer les biens aux personnes ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le repentir du voleur a pour condition de rendre l’argent volé à son propriétaire – comme vous l’avez dit –. Le Prophète () a dit :
• « L’homme est responsable de ce dont il s'est emparé sans droit jusqu’à ce qu’il le restitue à son propriétaire. » (Ahmad, Abû Dâwûd, al-Tirmidhî : hasan sahîh)
• « Quiconque a commis une injustice à l’égard de son frère, en portant atteinte à son honneur ou autre, qu’il lui demande de lui pardonner, avant que ni dinar ni dirham ne lui soient d'aucune utilité. » (al-Bukhârî)

S’il lui est impossible de les retrouver parce qu’il ne les connaît pas ou parce qu’ils sont morts et qu’il ne connaît pas leurs héritiers alors, il doit donner à leur nom l’argent volé en aumône afin que celle-ci leur soit comptée comme une bonne action et pour se décharger de sa responsabilité – si Allah, exalté soit-Il, le veut –. Les savants affirment que celui qui vole de l'argent et ne peut pas le restituer à ses propriétaires ou à leurs héritiers parce qu’il ne les connaît pas doit donner cet argent en aumône à leur nom. L’auteur du livre al-Zâd – qui est un livre de l’école hanbalite – dit : « S’il ignore son propriétaire, il doit donner l'argent en aumône tout en étant garant. Et il dit en explication : c’est-à-dire qu’il le donne en aumône avec l’intention qu’il soit garant de cette somme si son propriétaire venait à lui. En faisant l’aumône, la récompense de cette aumône revient au propriétaire de l’argent et le péché de l’usurpation sera expié. »

Cheikh al-Islâm ibn Taymiyya, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « S’il perd espoir de retrouver le propriétaire de l'argent, il doit le donner en aumône et le dépenser dans l’intérêt des musulmans. Même chose avec la personne à qui on n’a pas rendu un objet emprunté ou un dépôt. Ces choses doivent être données en aumône et dépensée dans l’intérêt des musulmans. »

Si vous ignorez la valeur de ce que vous avez volé à ces gens, vous pouvez essayer d’évaluer ce qui, d’après vous, suffit à rembourser l'objet volé et en faire aumône. Nous implorons Allah, exalté soit-Il, d’accepter votre repentir.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui