Rattrapage des prières et possibilité d'embrasser l'Islam en prononçant les deux professions de foi dans une langue autre que l'arabe
Fatwa No: 254143

Question

Salam Aleycoum,
Je suis musulmane convertie depuis le 12 mars. Avant cette date, environ 2 semaines auparavant, j'avais prononcé la chahada sans le savoir en français puis je l'avais apprise en arabe pour apprendre le tachahoud avant de me convertir. En effet, je voulais savoir prier avant de me convertir. Je voudrais savoir si je dois rattraper les prières que j'ai faites à partir de ce moment, avant le 12 mars. De plus, on m'a expliqué comment rattraper les prières, mais j'aimerais avoir une preuve du Coran à l'appui pour savoir si le rattrapage des prières est autorisé. (Je suis étudiante, il y a certaines prières que je ne peux pas faire à cause de mes heures de cours).
Merci beaucoup d'avance.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Félicitation pour le bienfait de votre conversion à l'Islam. Nous implorons Allah de nous raffermir tous dans l'Islam jusqu'à ce que nous Le rencontrions. Nous vous conseillons d’apprendre le savoir utile et d'assister aux conférences traitant de ces sciences tout comme nous vous conseillons d'accomplir de bonnes œuvres et de fréquenter des femmes musulmanes pieuses afin qu'elles vous aident dans votre religion.

Il est possible d'embrasser l'Islam en prononçant les deux professions de foi dans une langue autre que l'arabe, même si la personne connaît la langue arabe, selon l'avis prépondérant. En effet, la finalité des deux professions de foi est de faire connaitre ce que l'on a dans le cœur. Or, cela peut avoir lieu dans n'importe quelle langue comme l'on dit les oulémas. Vous êtes donc devenue musulmane dès le moment où vous avez prononcé les deux professions de foi dans votre langue. Si vous avez commencé à prier dès ce moment-là, vous ne devez pas rattraper de prières. Par contre, si vous avez omis certaines prières, vous devez les rattraper. La preuve que vous avez le devoir de rattraper vos prières manquées est le hadith dans lequel Anas ibn Mâlik, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

« Si quelqu'un oublie d'accomplir une prière ou dort sans l'accomplir, l'expiation de cela est d'accomplir cette prière dès qu'il s'en souvient. » (Mouslim)

Une autre preuve est le caractère général de la parole du Prophète () : « Que dirais-tu si ta mère avait une dette, t’en acquitterais-tu ?
– “Oui”, répondit-elle.
– “Une dette envers Allah doit être a fortiori acquittée.”
» (Boukhari et Mouslim)

Allah, exalté soit-Il, a lié la responsabilité à la capacité et dit (sens du verset) : « Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. » (Coran 2/286) Si vous vous êtes efforcée d'accomplir la prière comme vous le pouviez, vous avez alors accompli votre devoir et vous vous êtes déchargée de votre responsabilité – si Allah, exalté soit-Il, le veut –.

Le musulman à l'obligation d'accomplir ses cinq prières à l'heure et il ne lui est pas permis de les retarder sans excuse légitime. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « La Salat demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés. » (Coran 4/103) Les études ne sont pas une excuse pour retarder l'accomplissement de la prière. Cependant, si vous rencontrez de grandes difficultés dans ce domaine et que vous avez besoin de continuer vos études, vous pouvez alors regrouper vos prières afin d'éviter cette difficulté. En effet, certains oulémas ont déclaré qu'il était permis de regrouper les prières en cas de besoin tant que cela ne devient pas une habitude, car Ibn 'Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté :

« Le Messager d'Allah () a regroupé les prières du Zhuhr et de l’ 'Asr ainsi que celle du Maghrib et de l’'Ichâ` alors qu'il se trouvait à Médine et qu’il n’y avait ni danger ni pluie. »

On demanda à Ibn 'Abbâs pour quelle raison il () avait fait cela et il répondit : « Il a voulu éviter toute incommodité à sa communauté. » (Mouslim)

Les prières qu'il est permis de regrouper sont celles de Zhuhr avec la 'Asr à l'heure du Zhuhr ou de la 'Asr ainsi que celles du Maghrib avec la 'Ichâ` à l'heure du Maghrib ou de la 'Ichâ`.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation