La prostitution est-elle autorisée ?
Fatwa No: 264955

Question

Salam alaykum,
"Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes" – Coran S.24 V.33 (traduction)
Il est dit : si elles veulent rester chastes (traduction). Cela veut-il dire que la prostitution est autorisée ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le verset n’indique pas que la prostitution est permise, mais il relate un fait qui se produisait autrefois et les circonstances de la révélation de ce verset expliquent clairement cela. Plus d’un exégète a mentionné que le verset fut révélé dans les circonstances suivantes : « Abdullah ibn Ubay, le chef des hypocrites à Médine, avait des esclaves et contraignait celles-ci à se prostituer afin de gagner de l’argent grâce à cela et d’avoir de plus en plus d’esclaves grâce aux enfants qui naîtraient de ces relations comme le faisaient les gens dans la période préislamique. Les femmes esclaves étaient pour eux une source de revenu en raison de l’argent qu’elles apportaient et des enfants qu’elles mettaient au monde.
Après l’arrivée du Prophète () à Médine, les esclaves d’Abdullah ibn Ubay refusèrent de s’adonner à la prostitution et celui-ci voulut les y contraindre. Elles se plaignirent donc au Messager d’Allah () et Allah révéla le verset les concernant ainsi que celles dont le cas était similaire : « […] Et dans votre recherche des profits passagers de la vie présente, ne contraignez pas vos femmes esclaves à la prostitution, si elles veulent rester chastes. Si on les y contraint, Allah leur accorde après qu'elles aient été contraintes, Son pardon et Sa miséricorde. » (Coran 24/33)
Al-Qurtubî a dit dans son exégèse ce qui suit : « La parole d’Allah : “Si elles veulent rester chastes” renvoie aux jeunes esclaves car si la fille veut rester chaste, alors on peut concevoir que son maître la contraigne à recourir à la prostitution et il est possible de le lui interdire. Mais si l’esclave ne veut pas être chaste alors il n’est pas concevable de dire au maître : “Ne les contrains pas à la prostitution” car il n’est pas concevable qu’il y ait contrainte alors qu’elle veut y recourir. Ainsi, cet ordre concerne donc le maître et ses esclaves qui se trouvent dans ce cas. C’est à ce sens que fait allusion Ibn al-'Arabî. »
D’autres oulémas, en commentant ce verset ont soumis une autre exégèse, ils estiment le verset marque la première étape vers l’abrogation de la prostitution tout comme le verset : « Ô les croyants ! N'approchez pas de la Salat alors que vous êtes ivres, jusqu'à ce que vous compreniez ce que vous dites », (Coran 4/43) fut la première étape de l’interdiction de la consommation d’alcool. Ibn 'Âchûr a dit dans al-Tahrîr wa al-Tanwîr ce qui suit : « Il est probable que le verset soit le début de l’interdiction formelle de la prostitution. Allah, exalté soit-Il, a donc interdit aux musulmans de contraindre leurs esclaves à se prostituer car les esclaves musulmanes détestent cet acte et il n’y a aucun intérêt pour elles à faire cela. Ensuite, l’interdiction absolue concernant la prostitution ne tarda pas à venir comme l’indique le hadith qu’a rapporté Abû Mas'ûd al-Ansârî et dans lequel le Messager d’Allah () a interdit de percevoir l’argent gagné à partir de la prostitution. L’interdiction de percevoir l’argent gagné à partir de la prostitution implique nécessairement l’abrogation de la prostitution. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation