Est-il permis de prendre cette assurance facultative ?
Fatwa No: 268828

Question

Salam alaykoum, Je vous expose un cas pratique et je souhaiterais connaître le statut de la transaction. Des entreprises proposent la location de voitures aux particuliers, le particulier paie un montant pour chaque jour de location (ex : 40 euros/jr), le tarif inclut une assurance obligatoire couvrant certains type de dommage. Cependant, tous les dommages ne sont pas assurés dans cette assurance obligatoire, et en cas de petit incident non couvert (comme une rayure sur la voiture), le client doit payer une franchise assez conséquente (1200 euros par exemple). L'entreprise propose aux clients de prendre une assurance complémentaire facultative afin de couvrir le reste des incidents, son coût est de 5 euros/jr. En prenant cette assurance, on ne risque plus de payer les 1200 euros en cas d'incident non couvert par l'assurance obligatoire. Est-il permis de prendre cette assurance facultative ? Sachant que le client préfère payer 5 euros de plus par jour de location que d'avoir à payer 1200 euros en cas d'incident. Un cas semblable est dans la réservation de billet d'avion, les compagnies proposent de prendre une assurance annulation facultative de 10 euros (le billet coute généralement 300 euros), si le client ne prend pas cette assurance, il risque de perdre les 300 euros dans le cas où il change de programme pour une raison ou pour une autre ! Je sais que l'assurance est interdite, je pose la question car on m'a parlé du faite qu'il faut prendre la solution qui nous pose le moins de mal (ÃÎÝ ÇáÖÑÑíä).

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Pour commencer, nous attirons votre attention sur le fait qu’un bien loué est un dépôt entre les mains de celui qui le loue. De plus on n’a pas à demander au dépositaire d’être garant du bien, sauf en cas de détérioration volontaire ou de négligence. C’est pour cette raison que la majorité des oulémas invalide la condition imposant la garantie à une personne qui loue un bien. Un groupe d’oulémas a dit que cette condition était valable et c’est l’avis de Qatâda, de 'Uthmân al-Battî, de Dâwûd al-Zhâhirî et c’est également un des avis de l’imam Ahmad. Al-Chawkânî est également de cet avis.
C’est à cet avis que nous donnons la prépondérance à notre époque où règne un climat de défiance, de fourberie et d’injustice dans la plupart des cas. En se basant sur cet avis, il n’y a pas lieu de prendre l’assurance facultative citée dans la question et la condition comprenant le fait que la personne qui loue la voiture se porte garante d’un dommage qui surviendrait sur la voiture lorsqu’elle est en sa possession, est suffisante.
L’assurance commerciale pratiquée en Occident et qui est répandue dans de nombreux pays d’Orient comprenant ce que vous avez nommé comme assurance facultative est interdite et il n’est pas permis de contracter cette assurance excepté en cas d’extrême nécessité ou de besoin urgent. C’est pour cela qu’il n’est pas permis de contracter une assurance facultative contrairement à l’assurance qui est imposée de manière obligatoire et qui concerne un domaine dont la personne a besoin.
Il n’y a aucun rapport entre le fait de contracter une assurance interdite et la règle consistant à choisir le moindre mal entre deux situations car celle-ci a lieu quand un homme est face à deux maux ou deux interdits et est contraint à commettre un des deux. À ce moment précis, il choisit la situation dans laquelle il y a le moindre mal et où les péchés sont moindres. Quant au frère qui a posé la question, il n’est pas contraint de contracter l’assurance facultative et le fait que la voiture subisse un dommage n’est qu’une hypothèse et non une certitude.
Quant à ce que vous avez mentionné à propos des billets d’avions, cela ne semble pas être une assurance mais c’est plutôt le fait de dépenser une somme d’argent supplémentaire en contrepartie du service consistant à changer la réservation en cas de besoin ; l’augmentation est une partie du prix du billet et il n’y a pas d’inconvénient à cela.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation