Donner à son enfant la version occidentale du nom d'un prophète
Fatwa No: 287893

Question

Salamou alaykoum,
J’aimerais savoir s’il était convenable de donner à son enfant la version française ou anglaise d’un nom de prophète ? Comme Abraham au lieu d’Ibrahim.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Il n’y a pas de mal à nommer le nouveau-né par le nom d’Abraham au lieu d’Ibrâhîm, car c’est un nom qui est mentionné dans le Coran selon la lecture (Qirâ`at) d’Ibn Amir par l’intermédiaire de Hichâm dans des versets coranique précis – parmi eux tous les  versets de sourate al-Baqara dans lesquels le nom d'Ibrâhîm est mentionné.

Il est permis et judicieux de se nommer avec les noms des prophètes (Alaihim Assalam) l’imam Boukhari a consacré un chapitre dans son livre, intitulé "Celui qui a nommé avec les noms des prophètes".  L’imam Ibn Abî Chayba a rapporté avec une chaîne de transmission jugée valide par l’imam Ibn Hadjar que Sa'îd ibn al-Musayyib a dit : « Les meilleurs noms sont les noms des prophètes. »
Mieux, il est énoncé l’ordre de se nommer avec les noms des prophètes dans un hadith faible rapporté par les imams Ahmad et Abû Dâwûd d’après Abû Wahb al-Djuchamî (un Compagnon) que le Prophète () a dit : « Nommez-vous avec les noms des prophètes. »
Mais il est illicite de se nommer (avec les noms des prophètes) selon leur langue particulière par exemple David au lieu de Dâwûd ou Jésus au lieu de 'Isa ou Jean (Baptiste) au lieu de Yahya ; l’imam Ibn Taymiyya a dit : « Yahya est appelé par les chrétiens Jean (Baptiste), ce genre de nom avec cette prononciation leur est particulier et les oulémas l’ont interdit, comme il est illicite de leur donner la possibilité de se nommer avec des noms particuliers aux musulmans pour les préserver ces derniers d'être porter par des mécréants. »
L’imam Ibn al-Qayyim a dit concernant les verdicts relatifs aux dhimmis (mécréants vivant en terre d'Islam) : Les noms se divisent en trois catégories :
1/ Une catégorie particulière aux musulmans.
2/ Une catégorie particulière aux mécréants.
3/ Une catégorie commune.
La 1ère catégorie renferme des noms comme : Muhammad, Ahmad, Abû Bakr, 'Umar, 'Uthmân, 'Alî, Talha, al-Zubayr… on ne doit pas leur donner la possibilité de se nommer avec ces noms. Les empêcher d'utiliser ces noms est plus judicieux que de les empêcher d'utiliser des surnoms musulmans, étant donné la grande importance de préserver ces noms glorieux des gens abjects.
La 2ème catégorie renferme des noms comme : Boutros, George, Jean et Mathieu… Les mécréants en terre d'Islam ne doivent pas être empêchés d'utiliser ces noms qui leur sont propres, mais il est interdit aux musulmans de s'en servir pour ne ne pas ressembler aux mécréants dans ce qui leur est particulier.
La 3ème catégorie renferme des noms comme Yahya, 'Isa, Ayûb, Dâwûd, Sulaymân, Zayd, Abdallah, 'Atiyya, Mawhûb, Salam, etc. Ces noms ne sont interdits ni aux musulmans, ni aux dhimmis (mécréants vivant en terre d'Islam). » Fin de citation
La preuve dans ce texte réside dans le fait que pour son auteur il est interdit de s’appeler par le nom Jean malgré qu’il est un nom de Prophète, car sa prononciation de cette mainère est particulière aux gens du Livre.
 

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui