Allah n’adressera pas la parole à celui qui aura fait un faux serment pour vendre une marchandise
Fatwa No: 28808

Question

En vendant ma voiture, j’ai dit à l’acheteur : «Par Allah, une personne m’a proposé 25000 dinars comme prix», soit la même somme que je voulais qu’il paye. Or, en vérité, personne ne m’a proposé cette somme. Que dois-je faire ? Je vous en remercie.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :  

 

Le faux serment prêté pour faire valoir et vendre un certain article est l’un des pires péchés, et est susceptible d’entraîner un châtiment dur. D’après Abou Dharr, , le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Salam) a dit :

 

«Il est trois personnes à qui Allah n'adressera pas la parole au Jour de la Résurrection:

Celui qui rappelle sans cesse ce qu’il a offert, celui qui écoule sa marchandise par des faux serments et celui qui laisse traîner son Izâr.» (Mouslim)

 

Vous devez vous repentir et demander pardon à cet acheteur pour votre faute, si vous savez où il se trouve ; sinon, invoquez Allah en sa faveur. Cependant, la vente est valide car ses conditions sont remplies.

 

Il est à noter que l’opinion prédominante des oulémas stipule que rien ne permet d’expier un faux serment, car il s’agit d’un parjure, si ce n’est le repentir sincère.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation