La sodomie n'a aucun impact sur le mariage avec la sœur de celui qui l’a subie
Fatwa No: 30611

Question

As-Salaamo `Alaikom wa Rahmatollahi wa Barakatoh,Est-il permis à un homme d'épouser la sœur d'un homme avec qui il a pratiqué la sodomie il y a quinze ans. Il s’est, par la suite, repenti et a regretté cet acte qu’il a commis lorsqu’il était jeune? Renseignez-nous, qu'Allah vous bénisse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur famille et ses Compagnons :

 

La sodomie est l'un des péchés les plus graves et des actes les plus détestables. Si son auteur est pubère, il mérite d'être lapidé. D'après Ibn ‘Abbâs, le Prophète () a dit :

 

«Si vous trouvez quelqu'un en train de faire ce que faisait le peuple de Loth, tuez celui qui commet l’acte et celui qui le subit» (Ahmad, Abû Dâwûd, al-Nasâ’î, al-Tirmîdhi, Ibn Mâdja)

 

Pourtant, cet acte n'a aucun impact sur le mariage avec la sœur de celui qui a subi un tel acte. Cet homme a le droit de l'épouser, car elle ne fait pas partie des femmes qu’Allah a interdites en mariage dans les versets (sens des versets) :

 

«Et n’épousez pas les femmes que vos pères ont épousées, exception faite pour le passé. C’est une turpitude, une abomination, et quelle mauvaise conduite! Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs, tantes paternelles et tantes maternelles, filles d’un frère et filles d’une sœur, mères qui vous ont allaités, sœurs de lait, mères de vos femmes, belles-filles sous votre tutelle et issues des femmes avec qui vous avez consommé le mariage; si le mariage n’a pas été consommé, ceci n’est pas un péché de votre part; les femmes de vos fils nés de vos reins; de même que deux sœurs réunies - exception faite pour le passé. Car vraiment Allah est Pardonneur et Miséricordieux; et, parmi les femmes, les dames (qui ont un mari), sauf si elles sont vos esclaves en toute propriété. Prescription d’Allah sur vous! A part cela, il vous est permis de les rechercher» (Coran 4/22-23-24)

 

Elle ne fait pas partie non plus des femmes citées dans le hadith du Prophète () :

 

«L'allaitement interdit ce que les liens de filiation interdisent»

 

«Il est interdit à un homme de se marier en même temps avec une femme et la tante paternelle ou maternelle de cette dernière » (Boukhari et Mouslim)

 

En outre, il incombe au frère qui a posé la question de ne pas cesser de se repentir et de regretter ses fautes passées.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation