Une femme peut-elle se faire couper les cheveux dans un salon ?
Fatwa No: 309079

Question

Salam alaykum,
Selon l'avis de plusieurs savants (Al Fawzan, Al Utheymin rahimahuLlah) les coiffeuses (salons de coiffure) sont fortement déconseillées étant donné la ressemblance de leurs coiffures à celles des mécréantes et les nombreux points négatifs qu'on trouve dans les salons de coiffure. Est-il autorisé de se faire simplement couper les cheveux par une sœur ?
Qu'Allah vous récompense grandement

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La règle de base est qu'il est permis à la femme de se couper les cheveux tant qu'il n'y a pas en cela une ressemblance avec les hommes ni les mécréantes. En effet, les femmes du Prophète () se coupaient les cheveux jusqu'aux lobes des oreilles comme le mentionne un hadith authentique de Mouslim rapporté par Abû Salama ibn 'Abdurahmân ibn 'Awf. Al-Nawawî a dit dans son explication de ce hadith : « Cela démontre qu'il est permis aux femmes de se couper les cheveux. »

Le fait que se faire couper les cheveux se fasse contre rémunération ou pas ou le fait que cela se passe dans un salon de beauté ne change rien au jugement et ne rend en rien la pratique illicite sauf si le salon de coiffure transgresse une chose interdite par l'Islam comme le fait que le salon soit mixte ou que la femme se fasse toucher par des hommes employés dans ce salon ou encore que le salon pratique des choses interdites. Dans ce cas, il est alors interdit de se rendre dans ce genre de salons en raison du fait que l'Islam interdit d'être témoin de choses illicites. En effet, il est interdit au musulman d'être témoin de choses illicites qu'il entend ou voit sans les changer, car Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. » (Coran 4/140)

Ibn Taymiyya a dit : « Il est interdit à quiconque d'être témoin intentionnel de choses illicites sans nécessité. On apporta à 'Umar ibn 'Abd al-'Azîz, qu'Allah soit satisfait de lui, des gens qui avaient bu de l'alcool, et il ordonna qu’on les fouette ; on lui dit qu'untel se trouvait parmi eux alors qu'il jeûnait. 'Umar demanda alors qu'on commence par lui en disant : "N'avez-vous pas entendu la parole d'Allah (sens du verset) :
'Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. (Coran 4/140)" » (Résumé des Fatâwâ al-Misriyya)

En conclusion, se faire couper et peigner les cheveux est une pratique qui est, à l’origine, permise, et cela, que ce soit contre rémunération ou pas, que cela se fasse dans un salon de beauté ou dans tout autre endroit, tant que rien d'interdit n'est commis par cette pratique, comme le fait d'imiter les hommes ou les mécréantes. Concernant la définition de l'imitation interdite, il s’agit d’imiter ces catégories de personnes dans quelque chose qui leur est propre et non dans quelque chose qui est répandu chez tout le monde et qui ne leur est pas spécifique, même si cela vient d'eux au départ.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui