Que faire si la personne à qui on rend service n'améliore pas sa situation?
Fatwa No: 336217

Question

As salamou'alaykoum Wa rahmatullah,
Parmi les meilleures actions, est le fait de rentre service à ses frères et soeurs. Cependant, quand rendre service à chaque fois à une personne, n'améliore pas sa situation, car cellle-ci en prend l'habitude et se contente de rien faire, et de dépendre des gens. En gros ce que l'on fait pour cette personne, ne lui rends pas service car on ne l'aide pas à grandir, à se débrouiller seule, et prendre conscience de la réalité de la vie. Dans de telles situations, doit-on continuer à lui rendre service ou la laisser "grandir" seule, tout en l'aidant, de tant à autre?
Barakallafou fik
Wa salamou'alaykoum

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Aider les gens dans le besoin est un des meilleurs moyens de se rapprocher d'Allah et si la personne est un proche, la récompense est plus grande. Salmân ibn 'Âmir, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« L’aumône faite au pauvre est une simple aumône et l’aumône faite à un proche compte double : elle est à la fois une aumône et un moyen de maintenir les liens de parenté.  » (Ahmad)

Le musulman ne doit pas abandonner le travail et dépendre des gens et de leur aide. L'Islam exhorte à travailler pour gagner son pain et à travailler de ses mains. Des textes indiquent le mérite de cela dont la Parole d'Allah (sens du verset) :
« C'est Lui qui vous a soumis la terre : parcourez donc ses grandes étendues. Mangez de ce qu'Il vous fournit. Vers Lui est la Résurrection.  » (Coran 67/15)

Al-Zubayr ibn al-'Awâm, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Le fait que l’un de vous prenne une corde puis va à la montagne pour en apporter un fagot de bois sur son dos et le vende afin qu’Allah lui épargne l’humiliation de la mendicité est meilleur pour lui que tendre sa main aux gens qu’ils lui donnent ou refusent de lui donner. » (Boukhari)

Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit : « La main qui donne est meilleure que celle qui reçoit.  » (Boukhari, Mouslim)

Quant à la question de savoir s'il est préférable de continuer à aider quelqu'un ou à le laisser gérer ses affaires par lui-même tout en l'aidant de temps en temps, il semble - et Allah sait mieux - que cela dépende de la situation de la personne. En effet, si l’on estime probable que ne pas aider une personne lui permettra de se reprendre en main et de subvenir elle-même à ses besoins, il faut alors arrêter de l'aider. Par contre, si l'on craint que cela ne lui cause du tort et qu’elle ne tombe dans l'illicite et ne se mette à quémander et à voler, il est alors préférable de l'aider.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation