Exégèse du passage coranique sur les propriétaires du verger
Fatwa No: 346996

Question

Assalam,Qu'est-il advenu des hommes qui ont perdu leurs jardins suite à leur mécréance dans le Coran ? Est-ce que leur regret (ils se tordent les mains) a été compté comme un repentir ou doit-on conclure que leur destination est assurément l'enfer ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

L'avis de la majorité des savants est qu’Allah, exalté soit-Il, a pardonné à ces gens, a réalisé leurs désirs et leur a accordé en échange mieux que ce qu'ils avaient perdu. Certains prédécesseurs s'abstinrent toutefois de donner un avis quant à leur sort. Abû al-Sa'ûd mentionne dans son exégèse du Coran :

« Mudjâhid a rapporté qu'ils se sont repentis et ont reçu mieux que ce qu'ils avaient perdu... Ibn Mas'ûd, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit que lorsqu'Allah, exalté soit-Il, les vit faire preuve de sincérité dans leur repentir, Il leur remplaça alors leur verger par un autre appelé al-Hayawân dans lequel se trouvait du raisin en grande quantité qu’une grande mule ne pouvait en transporter plus d’une seule grappe...
On interrogea Qatâda à propos des propriétaires du verger en lui demandant s'ils faisaient partie des gens du Paradis ou de l'Enfer et il répondit : "Tu me poses une question à laquelle je ne peux répondre." Al-Hasan, qu'Allah lui fasse miséricorde, dit à propos de la parole des propriétaires du verger : "C'est à Allah que va tout notre désir." : "Je ne sais si cette parole indiquait leur foi ou était telle celle des polythéistes éprouvés par une affliction ». Il ne prononça donc pas de jugement sur eux, mais la plupart sont d'avis qu'ils se sont repentis sincèrement. Tel est l'avis d'al-Quchayrî." »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation