Validité scientifique du verset évoquant l'origine du sperme
Fatwa No: 361735

Question

Assalam alaykoum,
Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) : « Que l'homme considère donc de quoi il a été créé. Il a été créé d'une giclée d'eau sortie d'entre les lombes et les côtes. » (Coran 86/5-7)
Les non-musulmans disent que ce verset est faux et que c'est une erreur, pouvez-vous répondre à cette ambiguïté s'il vous plait ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Si vous sous-entendez par cela le fait que les mécréants disent que le sperme ne provient pas d'entre les lombes et les côtes, nous vous mentionnons les propos du Dr. 'Alî al-Bâr dans son livre intitulé Khalq al-Insân Bayna al-Tibb Wa-l-Qurân à propos de la confirmation de la science au sujet de cette vérité rapportée dans le Coran :

« Le noble verset mentionne que le sperme sort d'entre les lombes et les côtes. Quant à nous, nous disons que le sperme se forme dans les testicules et leurs parties annexes tout comme l'ovule se forme dans les ovaires de la femme... Comment donc la vérité scientifique correspond-elle à la vérité coranique ?

Les testicules et les ovaires se forment dans la crête génitale entre les lombes et les côtes. Les lombes désignent la colonne vertébrale. Les testicules et les ovaires se forment exactement à cet endroit, c'est-à-dire entre les lombes et les côtes. Ensuite, les testicules descendent progressivement jusqu'au scrotum à l'extérieur du corps à la fin du septième mois de grossesse. Quant aux ovaires, ils descendent jusqu’au bassin de la femme, mais pas plus bas. Cependant, l'alimentation en sang des nerfs et ganglions lymphatiques des testicules et des ovaires proviennent toujours de leur origine, c'est-à-dire d'entre les lombes et les côtes. Les artères des testicules et des ovaires sont donc alimentées par l'aorte abdominale qui se trouve entre les lombes et les côtes tout comme les veines testiculaires qui se jettent dans la même zone... la veine gauche se jette dans la veine rénale gauche alors que la veine testiculaire droite se jette dans la veine cave inférieure... il en va de même pour les veines des ovaires et ses artères qui se jettent dans la même zone, c'est-à-dire entre les lombes et les côtes... il en est également de même des nerfs qui alimentent les testicules et les ovaires qui proviennent du groupe de nerfs présent sous l'estomac, entre les lombes et les côtes. Et aussi des vaisseaux lymphatiques qui se jettent dans la même zone, c'est-à-dire entre les lombes et les côtes.

Existe-t-il encore, après tout cela, un doute sur le fait que l'alimentation des testicules et des ovaires en sang et en nerfs provient d'entre les lombes et les côtes ?... Les spermatozoïdes de l'homme et les ovaires de la femme sont nourris par des aliments qui proviennent d'entre les lombes et les côtes et ont été eux-mêmes formés dans cette zone. Ce noble verset est donc un miracle parfait étant donné qu'il stipule qu'il provient « d'entre les lombes et les côtes » et non « des lombes et des côtes ». Le terme "d'entre" n’a donc pas qu'une valeur rhétorique, mais indique une précision extrême au niveau scientifique. »

Pour terminer, nous mettons en garde nos frères musulmans contre le fait d'écouter les idées fausses des ennemis de l'Islam qui suscitent des doutes, surtout ceux dont les connaissances religieuses sont modestes. Le vrai sage est celui qui se tient à distance des causes de préjudices pour sa religion. Certains savants dirent que celui qui ouvre la porte à ces préjudices au début n'en réchappera pas à la fin même en faisant tout son possible pour cela. Le cheikh al-Islâm ibn Taymiyya exhorta d'ailleurs son élève Ibn al-Qayyim de ne pas faire de son cœur une éponge qui absorbe la moindre erreur et d'en faire plutôt du verre sur lequel les idées fausses passent sans l'altérer. Ibn al-Qayyim mentionna qu'il ne tira jamais profit d’un conseil autant que de celui du cheikh al-Islâm.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation