La Rachwa comme moyen d'alléger une peine de prison
Fatwa No: 376435

Question

Salam alykoum,Un jeune commerçant a un petit problème concernant des procédures civiles avec l’état et suite à plusieurs rappels et mises en demeure reçus par l’état. Il affronte maintenant une punition d’une petite période de prison. Pour régler ce problème y a un intermédiaire qui lui propose de régler ce problème car il connaît des gens qui ont un pouvoir énorme dans l’état. Est-ce que peut donner l’argent et c’est quoi le hokm char3i dans les deux cas suivants. Le premier cas : l’intermédiaire prend l’argent tout seulDeuxième cas : l’intermédiaire partage l’argent avec les gens de l’état.Est-ce que de la Rachwa dans le cas du jeune homme en prison ça va influer sur le plan financier et psychique et surtout que cette erreur concerne seulement le droit de l’état.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

La Rachwa (pot de vin) qui est interdite légalement : c'est ce qu’on donne pour affirmer le faux ou annihiler le vrai. Quant à la somme versée par une personne afin d’accéder à son droit ou d’annihiler une injustice, ce n’est pas une Rachwa !
Avec ces détails le verdict concernant celui qui verse de l’argent aux responsables pour trouver une solution à son problème devient évident.
Concernant l’intermédiaire qui verse de l’argent aux responsables pour son intervention, ce sont les mêmes verdicts précédents :
Si c’est une Rachwa illicite : il est considéré comme un corrupteur associé dans le péché et concerné par la menace de châtiment.
Si c’est pour annihiler une injustice son intervention ainsi que l’argent versé aux responsables n’est pas considéré comme une Rachwa.
Si l’intermédiaire prend de l’argent contre sa contribution à régler le problème :
Si son intervention est légitime pour annihiler une injustice : cela ressemble à celui qui emploie son prestige contre une rétribution…
Certains oulémas ont dit que c’est absolument interdit, d’autres que c’est absolument abhorré, alors que des oulémas ont détaillé le verdict : s’il a besoin de déployer des efforts et de l’argent pour son intervention et de là il prend une rétribution contre cela, alors c’est permis ; sinon c’est illicite.
Le dernier avis est celui que nous adoptons comme Fatwa à Islamweb : l’intermédiaire peut prendre une rétribution égale à ce qu’il a dépensé comme argent ou un salaire contre les efforts déployés.

Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui