Le refus du pardon de quelqu'un à qui on a fait du tort
Fatwa No: 377539

Question

Assalam aleikum,
J'ai bien reçu votre réponse concernant ma question sur le retour des droits des gens, via les fatwas 80854 et 226804, mais j'aimerais avoir une précision.
Si ceux à qui on a fait du tort refusent une demande de pardon, devrions nous insister jusqu'à l'obtenir, ou serions-nous châtié dans l'au-delà du fait de leur refus ?
Merci.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Celui qui a commis une iniquité envers un autre et ce dernier refuse de lui pardonner ici-bas, alors Allah, le Très Haut, jugera entre eux dans l’au-delà : Il rendra justice à la victime ou bien Il le contentera jusqu’à ce qu’il pardonne à celui qui l’a opprimé.
L’imam Abou Dawoud al-Tayalissi a rapporté que Anas (Radhia Allahou Anhou) a rapporté que le Prophète () a dit : « Il y a trois sortes d’injustice : une injustice qu’Allah, le Très Haut, ne délaisse pas, une injustice qu’il pardonne et une injustice qu’Il ne pardonne pas. L’injustice qu’Il ne pardonne pas est l’Associâtrie qu’Il ne pardonne pas. L’injustice qu’Il pardonne est l’injustice entre le serviteur et Son Seigneur. Tandis que l’injustice qu’Il ne délaisse pas c’est la loi du Talion entre les gens. ».
Le Prophète () a éclairé comment s’appliquera la loi du Talion comme dans le hadith rapporté par l’imam Boukhari : « Celui qui a commis une iniquité envers son frère qu’il s’en décharge (ici-bas) car dans l’au-delà il n’y a ni Dinar ni Dirham, avant qu’on ne prenne ses bonnes actions (et qu’on les donne à son frère). S’il n’a plus de bonnes actions on prendra les péchés de son frère et on les lui flanquera. ».
L’imam al-Manaoui a dit : « Le Jour Dernier on appliquera inévitablement la loi du Talion entre les gens et c’est le plus dominant, mais certains antagonistes peuvent être contentés comme rapporté dans le hadith. »
Allah, le Très Haut, peut contenter la victime jusqu’à ce qu’il pardonne à celui qui l’a opprimé, et Il lui compensera cela par Son éminente Justice et Son immense Grâce. Il a été rapporté par al-Hakem – c’est peut-être le hadith énoncé par l’imam al-Manaoui - (hadith Daîf) : « Deux hommes de ma nation agenouillés devant Le Seigneur Allah : l’un des deux dit : « Ô Seigneur rends-moi justice de mon frère. » Allah lui dit : « Qu’est-ce que tu fais de ton frère s’il n’a plus de bonnes actions ? ». Il a dit : « Ô Seigneur qu’il supporte mes péchés. ». Alors les yeux du Prophète () pleurèrent de chaudes larmes puis il a dit : « Ce jour-là est tragique et les gens ont besoin qu’on supporte leurs péchés ! ». Ensuite Allah, le très Haut, a dit au plaignant : « Lève ta tête et regarde les Jardins. » Il a levé la tête et a dit : « Ô Seigneur je vois des villes en or et des palais en or ornés par les diamants. C’est pour quel Prophète ? Pour quel véridique ? Pour quel martyr ? ». Allah, le Très Haut, lui dit : « C’est pour celui qui paie le prix. ». Il a dit : « Ô Seigneur ! Et qui est-ce qui possède le prix ? ». Allah, le Très Haut, lui dit : « Toi tu possèdes le prix. » Il a dit : « Avec quoi ? ». Allah, le Très Haut, lui dit : « En pardonnant à ton frère. ». Il a dit : « Ô Seigneur ! Je lui pardonne. » Allah, le Très Haut, lui dit : « Prends ton frère par sa main et fait-le entrer au Paradis. ». Alors le Prophète () a dit : « Craignez Allah et réconciliez-vous avec vos frères car Allah, le Très Haut, réconcilie entre les musulmans. ».

Et Allah sait mieux.



Fatwas en relation