Règles de l'hospitalité
Fatwa No: 385348

Question

As-salam alaykoum. Quels sont les actes de générosité à appliquer envers les invités selon l'Islam ? Est ce que cuisiner plusieurs plats et orner la table en fait partie ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Parmi les règles de l'hospitalité que l'hôte doit observer figure tout d'abord le fait d'acceuillir son invité avec amabilité et avec un visage souriant. Les règles de l'hospitalité sont tirées de la tradition d'Ibrahim (Alaihi Salam) qui était un modèle d'hospitalité de charité et de générosité. Le Coran nous donne un exemple de l'hospitalité de ce noble Prophète à l'égard des hôtes dans les versets suivants : « T’est-il parvenu le récit des visiteurs honorables d’Abraham ? Quand ils entrèrent chez lui et dirent : "Paix!", il [leur] dit : "Paix, visiteurs inconnus". Puis il alla discrètement à sa famille et apporta un veau gras. Ensuite il l’approcha d’eux... "Ne mangez-vous pas?" dit-il. » (Coran 51/24 - 27)

De ces versets courts et profonds, les exégètes à l'instar d'Ibn Kathir et d'Ibn al Qayyim ont tiré plusieurs règles en matière d’hospitalité :

- L'expression arabe traduite par : « T'est-il pas parvenu ?  » est une forme de questionnement suscitant la curiosité et marquant l’importance de l’événement.

- L’honorabilité des invités d’Ibrahim dans ce verset, signifie qu’Il les a accueillis avec honneur et bonheur.

- La salutation des arrivants et le bon accueil « Salam : paix sur vous », bien qu’il ne les connût pas.

- L’intention de ne pas mettre ses invités dans la gêne par des questions maladroites, comme : « Est-ce que vous voulez manger quelque chose ? ». En effet, le geste d’Ibrahim (Alaihi Salam), en se rendant discrètement chez sa femme illustre ce sens. Il leur a offert une excellente nourriture avant qu'ils ne la demandent, car certains invités, par politesse, ne demandent rien à leur hôte ou disent qu’ils n’ont besoin de rien.

- La qualité de la nourriture (un jeune veau gras bien cuit…). En plus pour plus de bienveillance envers ses invités, il leur apporta l'animal entier pour que chacun choisit les morceaux qui lui plaisent.

- Il s'est mis lui même à servir ses invités et ne s'est pas contenté de confier cette tâche à quelqu'un d'autre.

- Il rapprocha la nourriture de ses invités « il le rapprocha d'eux ...  » tout en prononçant de tendres et attentionnés mots de bienvenue : « Ne mangez-vous pas? …  » et il ne s'est pas contenté de la déposer et de les inviter à se rapprocher pour en manger.



Il est bien connu que servir plusieurs plats à ses invités si c'est fait selon les moyens disponibles et sans faire d’excès fait partie de la bonne hospitalité, mais le plus important pour l'hôte est de ne pas faire des dépenses qu'il ne peut supporter ou prendre des dettes qu'il ne peut rembourser ce qui est de nature à lui faire détester recevoir des invités, ou lui faire perdre le goût de la générosité ou plus grave encore lui fait perdre al Ikhlâs (l'intention de plaire à Allah par son bon comportement envers ses invités). L'imam al Tabari a rapporté d'après Salmam que le Prophète () leur défendait de dépasser leur moyen en matière d'hospitalité.
L'imam al Nawawi a mentionné dans son commentaire sur Sahih Mouslim : "Un groupe de nos ancêtres pieux n'aimait pas que l'hôte dépasse les moyens qui sont en sa disposition en matière d'hospitalité de crainte que cela ne le pousse à mépriser  invités, ou à manquer l'Ikhlas en les recevant chez soi ou à indisposer ces derniers quand ils remarquent l'effort qu'il fait pour bien les accueillir et son manque de joie et tout ceci est contraire à ce qui est voulu par le Hadith : « Quiconque a foi en Allah et en la vie dernière doit honorer ses hôtes.  » car honorer ses invités signifie les accueillir avec honneur et bonheur.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui