Le nombre impair (witr) est privilégié dans les œuvres et les actes d’obéissance
Fatwa No: 39577

Question

Est-il préférable de faire toutes les actions de notre vie en nombre impair comme le fait de manger trois dattes mûres, trois cuillérées de sucre, trois œufs et ainsi de suite ? Qu’Allah vous récompense.

Réponse

Louange à Allah.  Paix et Salut sur Son Prophète.

 

La réponse à votre question est fondée sur l’interprétation du hadith : « Allah est Unique et Il aime ce qui est impair » (Boukhari et Mouslim).

 

En fait, ce hadith a plusieurs interprétations. Dans Charh Mouslim, l’imam An-Nawawî a dit : «Il aime ce qui est impair » signifie qu’Allah, exalté soit-Il, privilégie l’exécution des œuvres et des actes d’obéissance en nombre impair. Allah, le Très Haut, a donc prescrit cinq prières, l’accomplissement trois fois de chaque acte relatif aux ablutions, le tawâf (circumambulations autour de la Ka'ba) est composé de sept tours, on doit faire le sa'î sept fois, le jet de cailloux contre les stèles sept fois, il y a trois jours de Tachrîq, on fait l’istindjâ’ trois fois et l’on ensevelit nos morts dans trois linceuls,  etc.

Allah, exalté soit-Il, a créé également un grand nombre de Ses créatures en nombre impair comme les cieux, les terres, les mers, les jours de la semaine. On a également dit que ce hadith désigne le fait pour le serviteur de vouer un culte exclusif à Allah sans rien Lui associer ».

 

Al-Hâfidh a dit dans Al-Fath : « D’après `Iyadh, ’Il aime ce qui est impair’ signifie qu’Allah, exalté soit-Il, donne la préférence au nombre impair par rapport au nombre pair en ce qui concerne Ses Noms, car cela prouve l’Unicité des Attributs d’Allah, exalté soit-Il. Toutefois, l'on a répondu à cette opinion par le fait que si cette partie du hadith proclamait l’Unicité d’Allah, les Noms d’Allah ne seraient pas diversifiés. Le sens voulu est qu’Allah aime le nombre impair dans toute chose, mais si les choses impaires sont multiples.

 

On a également dit que cela concerne le fait d’adorer exclusivement Allah, exalté soit-Il, sans rien Lui associer. On a aussi dit qu’Allah, le Très Haut, aime les nombres impairs, et la preuve en est l'ordre d’accomplir beaucoup d’actions et d’actes d’obéissance en nombre impair comme les cinq prières, la prière de witr la nuit, le nombre de fois où sont répétés les actes relatifs aux ablutions, le nombre des linceuls du mort ainsi que de nombreuses créatures comme les cieux et la terre ».

 

Quant à l’imam al-Qurtubî, il a dit : « L’avis correct est que le mot witr est relatif ici à tout ce qui est impair et non pas à une chose précise. Le sens voulu est donc qu’Allah est Unique et aime tout ce qu'Il a prescrit en nombre impair ».

 

Al-Hâfidh a aussi dit : « Le fait que le Prophète () ait mangé des dattes mûres en nombre impair fait référence, d’après Al-Muhallab, à l’Unicité d’Allah, le Très Haut, et  le Prophète () faisait ainsi en toutes circonstances pour rechercher la bénédiction du witr ».

 

Ainsi, nous espérons que celui qui accomplit les actes en nombre impair, lorsque cela est faisable, en recherchant la glorification de l’unicité d’Allah, exalté soit-Il, sera récompensé.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation