Une fille refuse de porter le nom de famille de son père parce qu’il l’a négligée
Fatwa No: 398263

Question

Al-Salâmu ‘Alaykûm wa Rahmatu Allah wa Barakâtuh (que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur vous) cher Cheikh. Je me suis remariée [après un divorce], et j’ai [conservé la garde] d’une fille issue d’un mariage précédent. Le père de ma fille s’est également remarié, mais il n’a gardé aucun contact avec elle, de même qu‘aucun soutien financier à son égard. Ma fille a essayé de le contacter, car je lui ai dit qu’il est son père biologique et qu’elle doit aller vivre avec lui. Cependant, il n’a jamais voulu d’elle. J’ai changé le nom de famille de ma fille [de manière informelle], alors que je ne savais pas [que c’est interdit religieusement], afin qu’elle puisse bénéficier de l’assurance-maladie offerte par l’employeur de mon mari et autre avantage. Après un certain temps, nous avons émigré des États-Unis pour nous installer au Canada. Les autorités ont alors demandé des informations sur son père, parce que son nom de famille [officiel] est différent. J’ai alors considéré qu’il était acceptable de changer son nom de famille [officiellement] afin que son père ne soit pas dérangé au sujet des paiements de pension alimentaire pour enfants ou quoi que ce soit d’autre. À ce moment-là, j’étais tout à fait ignorante [de la position de l’islam à ce sujet]. Maintenant, j’ai appris que ce que j’ai fait était un péché majeur. J’ai donc demandé à ma fille de changer son nom de famille pour celui de son père. Elle a 28 ans et elle refuse de le faire, car elle prétend qu’il n’a jamais rempli ses devoirs [envers elle] et qu’il n’a pas voulu d’elle non plus. Je suis désespérée. Comment puis-je être pardonnée ? Prodiguez-moi votre avis s’il vous plait. Jazâka Allah Khair (qu’Allah vous récompense) cher Cheikh.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Vous ne nous avez pas mentionné le nom de famille [officiel] donné à votre fille. Si, par exemple, le nom de votre fille fait remonter son ascendance à la famille de votre mari actuel, cela n’est pas autorisé, car il est interdit d’attribuer l’ascendance [d’un enfant] à une personne autre que son père.
L’interdiction [de le faire] a été rapportée par Muslim, selon ’Ali, qu’Allah soit satisfait de lui, qui a narré que le Prophète, , a dit :
« La malédiction d’Allah, de Ses anges et de l’Humanité toute entière sera sur quiconque revendiquera une ascendance autre que celle de son père […] »
Cependant, si vous aviez agi de la sorte, alors que vous ignoriez la règle, nous espérons que vous n’avez encouru aucun péché à cet égard.
Le nom [de votre fille] doit être changé, de nouveau, afin qu’elle porte son vrai nom (c’est-à-dire, celui de son père). Votre fille n’est pas autorisée [religieusement] à s’abstenir de le faire. Si elle ne le fait pas, elle commet un péché. Par conséquent, vous devriez la conseiller gentiment et lui rappeler que la négligence de son père à son égard ne justifie aucunement son refus de revenir au nom de son père. Si elle en est convaincue, alors la louange revient à Allah. Sinon, si vous pouvez changer son nom, malgré son refus, faites-le.
Il incombe au père d’assurer la subsistance de sa fille, jusqu’à ce qu’elle se marie et que le mariage soit consommé.
Si son père n’a pas rempli cette obligation (c’est-à-dire, celle d’assurer la subsistance de sa fille), il a commis un péché.
’Abdullah ibn 'Amr, qu’Allah soit satisfait de lui, a narré que le Prophète, , a dit :
« Il suffit pour qu’une personne encoure un péché qu’elle ne fournisse pas les moyens de subsistance nécessaires à ceux qu’elle est dans l’obligation d’entretenir. » (Abu Dâwûd)
Votre fille doit être consciente qu’elle est dans l’obligation religieuse de faire montre de gentillesse et de respect envers son père. Le fait qu’il soit négligent, à son égard, ne l’exempte pas de cette obligation, conformément au commandement d’Allah.
Allah a commandé aux enfants de faire montre de bonté et de respect envers leurs parents, même si ceux-ci ne sont pas musulmans et qu’ils agissent de manière abusive envers leur enfant, que ce soit au niveau de leur religion ou de leur vie de ce monde.
Allah dit (selon la traduction du sens du verset) :
« Si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, ne leur obéis pas, mais accompagne-les en ce monde, de façon convenable […] » (Coran 31/15)
Si votre fille se montre obéissante et gentille avec lui, malgré sa négligence, il est espéré qu’elle obtiendra une grande récompense pour cela.
Si votre fille n’est pas mariée, nous vous recommandons de rechercher un homme vertueux qui pourra l’épouser. Elle est également autorisée à demander en mariage une personne qu’elle souhaite épouser, à l’instar de ce que certaines femmes vertueuses de l’époque du Prophète, , ont fait.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation