Un divorce n’est pas effectif par une simple intention ni par un doute
Fatwa No: 405988

Question

S’il vous plait mes frères bien aimés, sans entrer dans les détails, pour résumer mon cas, je souhaite savoir si les deux divorces sont effectifs ou non ? Et quels sont les droits liés aux deux divorces de façon concise ?
Le sujet : Mon épouse était enceinte et a fait plusieurs problèmes. Elle est partie chez son père et j’y suis allé pour la ramener au foyer conjugal. Elle a encore commis une erreur et s’est mal comporté devant son père qui ne l’a pas reprise. Je lui ai demandé de rester chez son père et me remettre mon fils pour qu’il aille chez sa grand-mère mais elle a refusé et la situation s’est envenimée. Je lui ai dis alors :
1- Si tu ne me donnes pas mon fils je te divorce. Son père dit alors : alors divorce-la. Elle ne s’est pas opposé à son père ni ne m’a remis mon fils.
2- Elle m’a empêché d’entrer à la maison durant sa période de viduité directement après que j’ai juré de la divorcer. J’ai dit à mon voisin : informe-les que je la reprends en tant qu’épouse sous ma tutelle et qu’elle est désormais ma femme, je la veux et je veux mes enfants. J’avais réellement l’intention de la reprendre en tant qu’épouse mais nous n’avions ni repris vie commune, ni eu de rapports intimes et je ne l’avais revu qu’après son accouchement.
3- Nous n’avons eu cesse de rencontrer davantage de problèmes. Dans un moment de colère et de malaise certain, je me suis dis en mon for intérieur que je la divorce et c’était réellement mon intention. Ceci dit, j’ai un doute. Je ne me souviens plus si j’ai prononcé le terme divorce ou si j’en ai eu seulement l’intention sans le prononcer. Je n’en ai d’ailleurs parlé à personne, pas même à elle. Elle accouchait quelques jours après.
4- Suite à sa période de viduité, je lui ai dit que je l’avais divorcé à deux reprises durant cette période. Elle me demanda quand avait eu lieu le second divorce. En lui disant que cela était en mon for intérieur, une de nos connaissances nous a dit que seul un des divorces doit être pris en considération. Mais je m’opposais à cet avis en disant : on doit plutôt prendre en compte les deux et quand bien même le deuxième ne le devrait pas, le fait que je sois aujourd’hui convaincu qu’elle soit divorcée suffit à ce qu’elle le soit. Le deuxième divorce est bien effectif et le fait que je sois le premier concerné et que je le dise clairement est suffisant pour que cela soit compté comme un divorce (je n’ai pas dit qu’elle est divorcé mais je clarifiais ce que je savais concernant la prise en considération ou non du divorce. Mais je doute, je ne sais plus si par cette mise au point j’avais l’intention de la divorcer ou non ? Mais je pense que ce n’était pas mon intention. Et de tout ce qui précède, je n’ai pas divorcé officiellement.
Quel est le statut de ce divorce, s’il vous plait ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La fatwa que nous délivrons dans ce cas est que le divorce est effectif à partir du moment ou votre épouse à refuser de vous remettre votre fils, que votre intention ait été de lier le divorce à cette condition ou que cela soit une menace ou une confirmation.

Votre épouse est revenue sous votre tutelle maritale quand vous avez dit : je la reprends sous ma tutelle maritale. Quand au divorce que vous n’êtes pas sur d’avoir prononcé, il n’est pas effectif car il ne peut l‘être par une simple intention sans le prononcer ni par un simple doute puisqu’à priori, le mariage reste valide.

Aussi, le fait d’informer que ce divorce est effectif par le simple fait que vous le pensez n’implique en rien qu’il le soit.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui