Effectuer une prière surérogatoire avant une obligatoire dont le temps est révolu et faire une prière que l'on a pas faite derrière un imam qui accompli celle en cours
Fatwa No: 410314

Question

J'essaie autant que je peux d'accomplir mes prières, louanges à Allah. De temps à autre, il m'arrive de ne pas en prier certaines parce que je me suis endormi ou autre. Mes horaires de travail et donc de sommeil n'étant pas stables. Le plus souvent, je les prie quand je m'en souviens mais il m'arrive d'oublier. Il est d'ailleurs possible que je ne m'en souvienne qu'après plusieurs jours.Ma première question: Si je vois un groupe de fidèle en train de prier en retard après avoir de mon côté fini ma prière, dois-je entrer avec eux en prière en ayant l'intention de compenser une de celles que je n'ai pas accompli par le passé sans préciser de laquelle il s'agit ni du jour en question? C'est à dire, si je prie le 'Asr et que je les vois en train de prier le 'Asr également je me joins à leur prière?Certains jours je prie le Dhohr et je le refais à nouveau en fonction de si je trouve ou non un groupe de fidèle pour le faire. M'est-il permis de rejoindre ce groupe en prière? Et si cela est permis et que je n'ai pas encore accompli de prière surérogatoire, dois-je la prier avant de prier avec ce groupe ou après?Je ne connais le nombre de prière que je n'ai pas accompli ni les jours durant lesquels je n'ai pas prié plusieurs prières à la suite. C'est pour cela que je compense ces prières à chaque fois que je trouve un groupe de fidèles pour le faire. Mais je ne fais pas cela pour les cinq prières mais uniquement certains jours et pour certaines prières.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : Il n'y a aucune divergence entre les savants pour affirmer qu'il est obligatoire de compenser les prières qui n'ont pas été accompli pour une raison légale comme l'oubli, le sommeil ou autre raison légale. Ceci en vertu du hadith: " Celui qui oublie d'accomplir une prière qu'il l'accomplisse dès qu'il s'en souvient car Allah a dit: " Et accomplis la prière pour te souvenir de Moi." (Mouslim). Et: " Celui qui oublie d'accomplir une prière ou dormait quand il fallait la faire, son expiation consiste à l'accomplir dès qu'il s'en souvient." (Boukhari et Mouslim). Et: "Celui qui oublie d'accomplir une prière qu'il l'accomplisse dès qu'il s'en souvient. Il n'a d'autre expiation que cela." (Boukhari et Mouslim dont c'est la version de ce dernier). Une prière non accomplie reste à la charge du fidèle de ce point de vue. Il doit donc l'accomplir, c'est un point qui ne pose pas de problème: S'il sait précisément quelles sont exactement les prières qu'il n'a pas accomplies et connait leur nombre, il les accomplira. Sinon, il devra prendre ses précautions et en accomplir suffisamment jusqu'à être sur d'être dégagé de toute responsabilité les concernant. Il accomplira ces prières de la même façon qu'il aurait du les accomplir en leur temps imparti. Accomplir les prières qui n'ont pas été réalisées en leur temps doit se faire dans l'immédiat, vu que nous avons dit que cela était obligatoire. Les accomplir dans l'immédiat signifie les faire dès qu'il n'y a plus d'excuses, sans les remettre à plus tard. Et il n'y a pas de limite de temps à l'obligation de compenser ces prières. S'il remet à plus tard l'accomplissement de ces prières manquées, cela lui reste obligatoire et il n'en est pas dispensé. Ces prières restent une dette sur sa responsabilité et dont il devra s'acquitter: Si aucune raison légale ne justifie qu'il remette à plus tard l'accomplissement de ces prières alors il aura commis un péché pour les avoir ajourné en raison du hadith précédemment cité: 'Qu'il la prie dés qu'il s'en souvient'. Par contre, il est permis d'ajourner ces prières si on a une excuse. AL-Mardâwî a dit: ' Il doit accomplir ces prières dans l'immédiat à condition que cela ne lui nuise pas sur le plan physique ou ce qui est en lien avec un aspect de sa vie mondaine dont il a besoin. Si le faire de suite lui cause un préjudice, il n'a plus à les faire de suite.' Fin de citation. Accomplir des prières manquées avec un groupe de fidèle en train d'accomplir la prière en cours est un sujet de divergence entre les oulémas. Certains, comme les tenants des écoles Hanbalites et Shafi'ites, sont d'avis que cela est valide. Ibn Muflih a dit dans son livre Al-Furû': ' Selon l'avis de l'école hanbalite, accomplir une prière manquée avec un groupe de fidèle qui effectue la prière en cours est valide ...' Fin de citation. Et c'est sur cet avis que nous nous basons pour délivrer nos fatwas. D'autres savants considèrent que cela n'est pas valide. C'est l'avis des malikites. Al Nawawi a dit dans Al-Majmu': Accomplir des prières manquées avec un groupe de fidèle en train d'accomplir la prière en cours ou l'inverse, ou encore en accomplir une prière manquée derrière quelqu'un qui en accompli une autre, tout cela est permis selon notre école bien qu'il soit préférable de les accomplir seul pour ne pas être concerné par la divergence des savants sur cette question. Fin de citation. Par contre, il ne vous est pas permis de vous occuper de prières surérogatoires tant que vous n'avez pas compenser des prières obligatoires que vous n'avez pas accomplies par le passé. Ces prières sont prioritaires puisqu'elles sont obligatoires et doivent donc être faites avant les surérogatoires. Néanmoins, certains savants exceptent de cette règle les prières dites Rawâtib, qui sont les prières surérogatoires accomplies avant et après chaque prière obligatoires avec assiduité. D'autres ont excepté uniquement les surérogatoires du Fajr et du Witr. Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui