La prière n’est invalidée que si on est certain de ne plus être en état de pureté rituel
Fatwa No: 413836

Question

Alors que j’étais en train de prier, j’ai ressenti comme des fourmillements. Et je ne me souviens plus très bien si j’ai ressenti la sorti d’un gaz ou non ? Mais j’ai bien senti une odeur. Après avoir fini ma prière, j’ai eu une flatulence. Mais l’odeur n’était pas la même que celle que j’ai sentie durant ma prière, ce ne fut qu’après qu’elle lui a ressemblée. Dois-je refaire ma prière ? J’espère avoir une réponse car j’ai posé la question plusieurs fois mais n’ai pas obtenu de réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Un homme s’est plaint au Prophète () d’avoir l’impression durant sa prière de perdre ses ablutions et il lui dit : « Ne quitte pas ta prière tant que tu n’entends pas un bruit ou sente une odeur.» (Boukhari et Mouslim dont c’est la version).
Le sens de ce hadith est qu’on doit avoir la certitude d’avoir eu une flatulence et ce n’est pas une condition d’entendre le son ou de sentir une odeur. Ceci est l’objet d’un consensus.
Al Nawâwi explique : ‘ C'est-à-dire qu’il doit être sûr de l’un des deux et ce n’est pas une condition que les deux soient réunis pour quitter la prière. Ceci est l’objet d’un consensus.’ Fin de citation.
Al-Munawi a dit dans Fayd Al-Qadir : ‘ Il s’agit du bruit ou de l’odeur du gaz censé émaner du fidèle. Cette expression au sens figuré signifie qu’il doit avoir la certitude d’avoir perdu son état de pureté rituel car c’est par ce biais qu’on peut le savoir. Le tout est d’être certain qu’on a bien perdu ses ablutions que ce soit par le bruit ou l’odeur qui se dégage du fidèle ou par un autre biais et il n’est pas une condition qu’on entende un bruit ou une odeur pour être sur d’avoir perdu ses ablutions, ceci à l’unanimité des savants.’ Fin de citation.
Cheikh al-‘Uthaymin a dit dans son Fath Dhi Al-Jalâl Wa Al-Ikrâm Sharh Bulûgh Al-Marâm : ‘ c'est-à-dire dans le cas où ce qui émane du corps du fidèle fait un bruit ou dégage une odeur car dans ce cas c’est soit l’un des deux, soit les deux, soit aucun des deux. Quoiqu’il en soit il faut que le fidèle ait la certitude d’avoir perdu ses ablutions même s’il n’entend rien ni ne sent aucune odeur.’ Fin de citation.
A partir de ceci, si vous êtes sûre d’avoir senti une odeur de flatulence et êtes certaine qu’il s’agit bien de cela sans aucun doute alors votre prière est invalide parce que vos ablutions ont été invalidées. Il vous faut donc refaire votre prière.
Par contre, s’il s’agit uniquement d’une insufflation satanique sous forme d’illusions ou d’imaginations, alors ne vous en souciez pas, votre prière est valide.


Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui