L’espace de prière à la maison a-t-il le même statut que la mosquée ?
Fatwa No: 415444

Question

Durant ces jours où les mosquées sont fermées en raison de la propagation du coronavirus, j’ai réservé dans ma maison un endroit spécifique pour la prière en groupe avec mon père et mes frères. M’est-il permis de le considérer comme une mosquée, de m’y présenter avant l’appel à la prière, d’y prier les deux unités de prière de salutation de la mosquée, d’y attendre l’appel à la prière, surtout durant les heures où il est interdit de prier ? Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et

Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Il n’y a aucun mal à réserver un espace de prière dans votre maison, d’y faire l’appel à la prière et de la faire vous et votre famille. Vous êtes même récompensés pour cela si Allah, exalté soit-Il, le veut. Réserver des espaces de prière à la maison était même une habitude des pieux prédécesseurs et la sunna le montre clairement. Nous avons déjà expliqué dans plusieurs fatwas que ces espaces de prière ne prennent pas le statut de mosquée parce qu’ils ne sont pas destinés à l’ensemble des musulmans. Ibn al-‘Arabî a dit dans son livre Ahkâm l-Qur’ân : « Le verset : « Les mosquées appartiennent à Allah. » (Coran 72 /18), impliquent que ces mosquées sont destinées à l’ensemble des musulmans, ceux qui vénèrent Allah. C’est le statut des mosquées à l’unanimité de la communauté. Si un terrain est destiné à la prière alors il n’est plus la propriété spécifique de celui qui le détenait avant d'en faire un lieu de prière, il est désormais, de par l’utilité qu’il procure aux fidèles et son caractère de lieux de culte, destiné à l’ensemble des musulmans. Si un homme construit une mosquée dans sa maison mais ne la met pas à disposition de tous les musulmans mais uniquement pour lui et sa famille ou pour un groupe déterminé de gens, elle reste en sa possession et ne prend pas le caractère de mosquée. » Fin de citation. Il en est de même même pour les lieux de prière que l’on trouve dans les maisons, les lieux de travail et autre, ils ne prennent pas le statut de mosquée dans le sens où on ne peut interdire une femme qui a ses règles d’y entrer, ni interdire d’y appeler pour faire connaître ce qu’on a perdu et il n'est pas exigé d'y accomplir la prière de salutation de la mosquée, etc. Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui