Khoutouba
Fatwa No: 41946

Question

Je suis un jeune de 22 ans et cet été je vais faire mes fiançailles si Dieu le veut. Je sais que je ne dois pas rester seul avec elle ou sortir avec elle. On m'a conseillé de faire un mariage religieux c.à.d. que moi et elle nous faisons un mariage avec les principes islamiques sans bien sûr faire l'amour avec elle. Est-ce que ce conseil semble exact du point de vue religieux? Sinon comment faire pendant la période des fiançailles car j'ai peur de faire des fautes sans me rendre compte? Merci d'avance et Dieu vous bénisse.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Le comportement légal, conforme aux préscriptions de la Chariâ et le plus aventageux pour celui qui a l'intention d'épouser une fille est le suivant:

La Chariâ lui recommande de la voir avant d’aller plus loin, et ce, afin qu’il puisse s’engager dans le mariage en sachant parfaitement ce qui l’attend.

Pour faire il doit la rencontrer en présence d'une tierce personne, pour éviter d'être seule avec elle.

Muslim rapporte, d’après Abû Hurayrah— qu’un homme alla voir le Prophète — — et lui dit qu’il avait l’intention d’épouser une femme ansârite. Le Prophète — Salla Lahou Alaihi Wa Sallam— lui demanda : "L’as-tu regardée ?". "Non", répondit l’homme. "Alors va la regarder car il y a quelque chose dans les yeux des Ansâr "lui dit le  Prophète -

Al-Mughîrah Ibn Shu`bah rapporte : "Je demandai une femme en mariage et le Prophète — ui — me demanda si je l’avais regardée. Lorsque je répondis négativement, il me dit : "Alors va la regarder car il se peut que cela fasse naître de l’affection entre vous deux". J’allai voir ses parents et les informai de ce que le Prophète m’avait conseillé. Ils semblèrent désapprouver cette idée. Leur fille entendit la conversation depuis sa chambre et dit : "Si le Prophète t’a dit de me regarder, alors regarde-moi." Je la regardai et l’épousai par la suite." Rapporté par Ahmed, Tirmidhi, Ibn Majéh et Ibn Hibban.

 Le Prophète — — ne précisa pas à Al-Mughîrah ni aux autres hommes de quelle façon la femme pouvait être regardée. Certains savants sont d’avis que le regard doit se limiter à la vue du visage et des mains. Cependant, il est permis à n’importe qui de voir le visage et les mains tant qu’aucun désir n’est provoqué. De ce fait, si demander une femme en mariage est une exemption de la règle, l’homme étant à l’origine de la proposition devrait pouvoir voir plus que cela. Le Prophète — — a dit dans un hadith rapporté par Abu Dawoud: "Quand l’un de vous demande une femme en mariage, s’il a la possibilité de voir ce qui peut l’inciter à l’épouser, qu’il le fasse." 

 Si l’homme a sincèrement l’intention de se marier, il peut regarder la femme, que sa famille soit au courant ou non. Jarîr Ibn `Abd Allâh a dit à propos de sa femme : "Avant le mariage, je me cachais derrière un arbre pour la regarder."

Après cela il doit cesser de la rencontrer de lui parler sans nécessité ou de la regarder jusqu'à ce qu'ils se marient ou au moins qu'ils accomplissent l'acte de mariage légal.

S'il accomplissent l'acte de mariage légal, alors elle est considérée comme son épouse et il lui est permis de faire avec elle tout ce qui est permis à l'homme de faire avec avecson épouse.

La chose la plus importante sur laquelle nous devons mettre l’accent est qu’une femme est considérée comme une étrangère pour son fiancé jusqu’à ce qu’ils soient mariés. Elle ne pourra être considérée comme sa femme qu’après la conclusion d’un contrat de mariage légal en bonne et due forme, les principaux piliers du contrat de mariage étant « l’offre et l’acceptation », le Wali et deux témoins.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation