Vision lunaire
Fatwa No: 42259

Question

Pourquoi le Maroc ne jeûne-t-il pas le même jour avec le monde islamique ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Vous devez savoir que les pays musulmans ne se sont jamais mis d'accord pour une seule vision du croissant lunaire du mois de Ramadhan. Les gens du savoir les plus certifiés estiment que la discorde sur les débuts des mois doit être considérée.

Nul doute qu'il y a entre les débuts du mois un décalage évident. Ce qui témoigne pour cette considération c'est le hadith rapporté par Kouraybe serviteur d'Ibn Abbas.

Oum El Fadhle fille d'El Hareth l'a envoyé pour quelque besoin chez Mouâwiya à Damas. Il a dit : "Je suis allé à Damas, j'ai exécuté ma tâche. Le mois de Ramadhan a débuté quand j'étais à Damas : J'ai vu le croissant lunaire la nuit du vendredi. Ensuite je suis retourné à El-Madina à la fin du mois."

Ibn Abbas m'a interrogé sur le début du mois en disant: "Quand est-ce que vous avez vu le croissant ? " Je lui ai dit : "Nous l'avons vu la nuit du vendredi. " Il a dit : " Toi tu l'as vu ? " J'ai dit : " Oui et les gens l'ont vu et ont jeûné ainsi que Mouâwiya. " Il a dit : "Mais nous ne l'avons vu que la nuit du samedi. Nous jeûnerons jusqu'à completer 30 jours ou voir le croissant de Chawal. "  J'ai dit : " Tu ne te contentes pas de la vision de Mouâwiya et de son jeûne (c'est le Khalife) ? " Il a dit : " Non ! C'est comme cela que nous a ordonné Le Messager d'Allah, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam. "

La preuve évidente dans ce hadith est clarifiée par les points suivants :

1/ Les musulmans étaient à cette époque une seule nation et avaient un seul état. Mouâwiya était le Khalife et Ibn Abbas lui reconnaissait sa présidence (Khalifat). Si la discorde sur les débuts du mois n'était pas considérée, il n'aurait pu le contredire.

2/ Kouraybe est un adepte d'Ibn Abbas : Un des plus illustres et un des meilleurs élèves de ce dernier. Il a informé qu'il a vu le croissant lunaire et que les gens l'ont vu, alors il ont tous jeûné (à Damas).

3/ Ibn Abbas a dit : " C'est comme cela que le Prophète nous a ordonné de faire. "  Il a attribué l'ordre au Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam. Il connaît bien le sens du terme et le risque qu'il encourt devant Dieu, en attribuant une chose au Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, qu'il n'aurait pas dit, ni textuellement, ni dans le sens du terme.

Quant à l'entente des gens sur la même vision (du croissant lunaire) en ce qui concerne le jour d'Arafat (pendant le pèlerinage) c'est parce qu'ils sont dans un même lieu. Il faut bien qu'ils aient une même vision.

Il n'y a aucun effet sur la discorde entre votre pays et Mecca en ce qui concerne la vision. Si vous vous trouvez à Mecca : votre vision est leur vision, et non pas celle de votre pays.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui