Changer de place pour effectuer une prière surérogatoire après avoir effectué une prière obligatoire
Fatwa No: 460162

Question

Asslam alaykoum,
A la mosquée pourquoi change-t-on de place pour faire une prière surérogatoire à la fin d'une prière obligatoire ?
Est-il obligatoire de faire cela même à la maison ?
Baraka'allah fikom.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il est recommandé – et non obligatoire – au fidèle de marquer une coupure entre deux prières que ce soit par des paroles ou en se déplaçant vers un autre endroit. Et ce, que ce soit à la mosquée ou à la maison. Al-Chihâb al-Ramlî al-Châfi’î a dit : « Il est une Sunna de se déplacer vers un autre endroit pour accomplir une prière surérogatoire ou obligatoire de façon à accomplir des prosternations dans plus d’un endroit car chacun de ces endroits du sol témoignera que le fidèle s’y est prosterné. » Fin de citation.
Dans son ouvrage Nayl al-Awtâr, Al-Chawkânî a dit : « La raison à ceci est de multiplier les endroits du sol où on s’est prosterné comme l’ont dit Boukhari et Al-Baghawî. Ceci parce que les endroits sur lesquels on s’est prosterné témoigneront en notre faveur comme le prouve ce verset : « Ce Jour-là, elle livrera l’ensemble de ses secrets. » (Coran 99/4). Soit qu’elle informera de ce que les gens ont fait à sa surface. » Fin de citation.
La preuve qu’il est recommandé de se déplacer vers un autre endroit après avoir achevé une prière est un hadith mentionné par Abû Dâwûd et Ibn Mâjah. Selon Abou Horayra, le Prophète () a dit : « L’un de vous n’est-il pas capable d’avancer ou de reculer, d’aller sur sa droite ou sur sa gauche (avant de rentrer dans une nouvelle prière). » Fin de citation.
Dans le livre ‘Awn Al-Ma’bûd, ce hadith est expliqué ainsi : « Ce hadith constitue une preuve que le fidèle ne devrait pas accomplir une prière surérogatoire au même endroit où il a accompli sa prière obligatoire. Il devrait plutôt s’avancer, reculer, aller sur sa droite ou sa gauche pour ce faire. » Fin de citation.
Dans le livre Hâchiat al-Sindî ‘Ala Sunan Ibn Mâjah, il est dit : « Le fidèle se déplace donc d’un endroit à un autre afin de multiplier les lieux sur lesquels il a adoré son Seigneur. » Fin de citation.
Dans le recueil de Mouslim, Mu’âwiyya (qu’Allah soit satisfait de lui) a réprimandé un homme qui avait accompli une prière surérogatoire au même endroit où il venait d’accomplir sa prière obligatoire et lui dit : « Ne recommence pas ce que tu viens de faire. Une fois que tu as prié la prière du vendredi alors ne la fais pas suivre par une autre prière jusqu’à ce que tu parles ou sortes. Le Prophète () nous a intimé l’ordre d’agir ainsi : de ne pas faire suivre une prière par une autre avant de parler ou sortir. »
Dans l’explication de ce hadith, Al-Nawawi a dit : « Ce hadith est une preuve appuyant l’avis émis par les savants de notre école (Châfi’ite) stipulant que les prières surérogatoires dont celles qui sont constamment effectuées avant et après les obligatoires (Al-Râwâtib), il est recommandé de changer de place pour les accomplir une fois qu’on a fini de faire une prière obligatoire. Le mieux étant de les faire chez soi. Sinon on peut les faire dans un autre endroit de la mosquée ou tout autre lieu de façon à se prosterner dans le plus d’endroits possibles et aussi de façon à distinguer les prières obligatoires des surérogatoires. Le fait que le hadith mentionne : ‘ jusqu’à ce que tu parles ‘ est une preuve que la rupture entre ces deux prières peut être marquée par une parole. Ceci dit, il est mieux de se déplacer et changer d’endroit pour ce faire comme nous l’avons dit. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui