Le malade en réanimation
Fatwa No: 47488

Question

Les médecins ont affirmé qu’une personne est incurable et donc va mourir après quelques heures parce que tous ses organes sont commandés par des machines. Quel est le jugement de la religion islamique si on laisse mourir cette personne condamnée ? Je vous remerçie.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Le malade en réanimation se trouve devant trois cas de figure :

 

1/ Ses organes reviennent à leur état normal et les battements de son cœur reprennent.

De ce fait, le médecin décide d’enlever les appareils après s’être assuré que le malade était guéri. Cette décision est licite parce que le malade est guéri.

 

2/ Arrêt total des battements du cœur, de la respiration et rejet total de tous les appareils. Alors le médecin déclare le décès du malade à cause de l’arrêt de ses différents organes : le cerveau et le cœur... etc.

En conséquence tous les appareils seront enlevés. Cette décision est licite à cause du décès du malade.

 

3/ L’arrêt du cerveau est constaté d’après quelques symptômes comme son immobilité et   l’inactivité électrique apparente dans l’électroencéphalogramme. Cependant grâce à la réanimation intensive et l’assistance des appareils médicaux (respiratoire et cardiaque)  il continue à respirer et son cœur bat.

Dans ce cas, le médecin établit le décès du malade, suite à l’arrêt du cerveau qui est le centre d’appui du cœur. Egalement il juge que le cœur et la respiration vont s’arrêter définitivement dès qu’on enlèvera les appareils.

 

Il y a une divergence d’opinions entre les Oulémas en ce qui concerne ce cas. 

L’assemblée du Fikh islamique a décidé - après étude et consultation - ce qui suit :

La personne est considérée légalement décédée – selon la Charia - ce qui permet l’entrée en vigueur des dispositions légales concernant le décès si l’un des deux signes se manifeste :

 

1/ Un arrêt total du cœur et de la respiration et les médecins  jugent que cet arrêt est irrévocable.

 

2/ Un dysfonctionnement complet et incurable du cerveau et les médecins spécialistes et émérites  jugent que cet arrêt est irrévocable.

 

Dans ce cas il est légitime d’enlever les appareils de réanimation bien que le cœur continue de battre automatiquement à l’aide de ces appareils.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation