La validité de l’aumône dépend de la possession de l’argent
Fatwa No: 47767

Question

Il y a quelque temps, un de mes amis m’a demandé de lui prêter une grande somme d’argent dont il avait besoin. Pour l’aider, j’ai participé avec d’autres personnes à une collecte pour rassembler la somme en question. Je la lui ai donnée et lui ai dit que je n’en avais pas besoin mais il a insisté à ce que cette somme soit une dette. Etant donné que je connaissais sa situation difficile et que je savais qu’il lui serait difficile de rembourser une telle somme, je lui ai dit pour ne pas le blesser qu’il pouvait me la rendre une fois qu’il aurait d’abord réglé tous ses problèmes financiers. A chaque fois qu’il m’en parlait, je lui disais que je n’étais pas pressé. Des années se sont écoulées et le voilà qui vient me dire qu’il sera prochainement en possession de l’argent emprunté. Le problème est que j’ai oublié le nom des personnes qui avaient participé avec moi à la collecte et la somme que chacun d’entre eux avait payée. En fait, nous avons tous participé à cette collecte sur la base que nous ne voulions pas récupérer l'argent. Qu'est-ce que je dois faire s’il me rend cette somme ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Prendre possession de la chose donnée est l'une des conditions de la validité du don. Selon Ibn Abi Zayd Al-Qayrawâni, qu'Allah lui fasse miséricorde, de l’école malékite : « Il n'y a pas de don, d’aumône ou de gage sans prise de possession. Si celui à qui le don est fait ne l’accepte pas, il n'y a pas de prise de possession.

 

Par conséquent, l’argent que vous avez rassemblé pour votre ami reste la possession de vos amis. Si, après avoir récupéré cet argent, vous pouvez d'une manière ou d'une autre le leur rendre, faites-le. Si vous ne pouvez pas le faire car vous avez oublié qui ils sont ou quelles sont leurs adresses, vous pouvez donner cet argent en aumône en leur nom. S’ils réclament leur argent (tous ou certains d'entre eux) donnez leur le choix entre accepter l’aumône faite en leur nom et la récompense qui s’ensuit et la remise d'une somme équivalente que vous paierez vous-même et dont vous obtiendrez la récompense.  

Quant aux montants que chacun d’eux avait payés à l’époque, vous avez droit de les déterminer approximativement.

 

Notons enfin que vous n'auriez pas dû agir de la sorte avec l’argent payé par vos amis. Vous auriez dû les avertir que la personne en difficulté n'avait pas accepté le don et les consulter pour savoir s'il fallait lui donner la somme sous forme de prêt. S’ils avaient accepté, il aurait fallu écrire cet accord et cet argent serait devenu une dette, laquelle devait être enregistrée et certifiée.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui