Contribuer à bâtir une mosquée ou faire l’aumône à des musulmans dans le besoin
Fatwa No: 50512

Question

Je suis un jeune homme et j’ai un commerce fructueux, grâce à Allah. Je m’évertue à remplir les obligations qui m’incombent vis-à-vis de cet argent et à payer la Zakat requise. Il me reste un surplus d’argent que je donne en aumône à un groupe de frères musulmans sous forme de revenu mensuel qui a fini par devenir une source indispensable pour eux. Actuellement, il y a une mosquée que l’on construit dans mon quartier. Serait-il meilleur de dépenser cet argent en surplus pour participer à la construction de cette mosquée ou vaut-il mieux continuer à aider ces frères musulmans ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Allah, exalté soit-Il, nous incite à bâtir des mosquées. C’est ce qu’Il confirme, le Très Haut, par Sa parole (sens du verset) : « Dans des maisons [des mosquées] qu'Allah a permis que l'on élève, et où Son Nom est invoqué» (Coran 24/ 36).

Tel est ce que le Prophète () étaye également par son Hadith :

 

« Celui qui construit une mosquée rien que pour gagner l’agrément d’Allah, Exalté soit-Il, se verra construire pour lui une maison au Paradis » (Mouslim)

 

Allah, exalté soit-Il, nous enjoint également de faire l’aumône aux pauvres et aux indigents, notamment lorsqu’ils ont un besoin pressant de cette aumône. C’est ce qu’Allah, exalté soit-Il,  affirme par Sa parole (sens du verset) :

 

« Or, il ne s'engage pas dans la voie difficile! Et qui te dira ce qu'est la voie difficile? C'est délier un joug [affranchir un esclave], ou nourrir, en un jour de famine, un orphelin proche parent ou un pauvre dans le dénuement » (Coran 90/11-16)

 

En effet, l’aumône faite aux pauvres qui ont honte de mendier est plus louable que celle faite à ceux qui la demandent.

 

Selon Ibn Mass`ûd, qu'Allah soit satisfait de lui,  le Prophète () a dit :

 

« Le misérable n’est pas celui qui fait le tour de la ville en mendiant et qui se contente d'une ou deux bouchées, ou d'une ou deux dattes. Mais c’est celui qui n’a rien pour satisfaire ses besoins, qui cache si bien sa pauvreté que personne ne la remarque pour lui faire l'aumône et qui ne va pourtant pas tendre la main aux gens » (Ahmad)

 

Ceci dit, quelle aumône est meilleure : celle qui est donnée aux pauvres ou pour construire une mosquée ?

 

La réponse à cette question dépend de plusieurs facteurs :

Si les pauvres ont un besoin pressant de cette aumône et font partie de ceux qui ont honte de mendier et qui passent inaperçus, comme ceux que vous entretenez, l’aumône faite à ceux-là est meilleure que la participation à la construction d’une mosquée car celle-ci sera de toute façon bâtie avec ou sans vous, tandis que personne ne remarquera ces pauvres que vous entretenez.

 

Il est également possible de dire que si, d’une part, ces pauvres n’ont pas un besoin pressant de l’aumône, et que, d’autre part, il n’y a aucune mosquée dans le quartier ou que la construction de la mosquée dépend de votre participation, alors il vaudrait mieux consacrer votre don à la construction de la mosquée.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation