La meilleure aumône est celle qui est la plus utile aux gens
Fatwa No: 51031

Question

Si je désire faire une aumône, y a-t-il un genre d’aumône préférable à un autre ? A titre d’exemple, qu’est-ce qui est meilleur : égorger une bête et distribuer sa viande ou donner de l’argent ? La récompense de l’aumône donnée dans la mosquée aux responsables chargés de sa distribution sera-t-elle inférieure à celle que j’aurais moi-même distribuée?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La meilleure aumône est celle dont les pauvres et les indigents tirent le plus de profit. C’est pourquoi une des règles jurisprudentielles chez les oulémas est que l’œuvre dont le profit est général est meilleure que celle dont le profit est restreint. En effet, les oulémas ont énoncé cette règle. al-Zarkachi a dit à cet égard : « Selon Abû Is-hâq, l’Imam des deux Mosquées Sacrées, son père et d’autres : ‘Ce qui est une obligation de suffisance communautaire (Fard Kifâya) est plus méritoire que ce qui est une obligation individuelle (Fard `Ayn) car elle épargne à la communauté entière le péché (de ne pas s’être acquittée de ce devoir)’ ».

 

Ibn Muflih, de l’école hanbalite, a rapporté : « Harb a demandé à Ahmad :

-      ‘Qu’est-ce qui est meilleur : accomplir un Hadj surérogatoire ou maintenir les liens de parenté ?’

-      ‘Si ses proches sont nécessiteux, qu’il maintienne ses liens avec eux, c’est ce que je préfère’ ».

 

Par conséquent, le mieux pour l’aumône est ce qui est plus profitable pour les pauvres. Si vous estimez qu’ils ont besoin plutôt de viande, le fait d’égorger une bête et leur donner sa viande en aumône sera préférable et meilleur. Et si vous voyez qu’ils ont plus besoin de l’argent, il sera préférable de leur donner de l’argent.

 

Quant au fait de déposer vos aumônes dans une mosquée pour qu’elles soient distribuées par les responsables, cela ne diminue en rien la récompense tant que vous ne le faites pas pour vous en vanter. Cela est même mieux car cela permet de ne pas dévoiler la personne qui a fait l’aumône, et il est préférable, au niveau des aumônes surérogatoires, de les faire en secret et non en public. Ceci s’applique également à tous les actes de culte surérogatoires car on est ainsi plus à l’abri de l’ostentation. Allah, le Très Haut, dit à cet égard (sens du verset):

 

« Si vous donnez ouvertement vos aumônes, c'est bien; c'est mieux encore, pour vous, si vous êtes discrets avec elles et vous les donniez aux indigents. Allah effacera une partie de vos méfaits. Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites » (Coran 2/271).

 

Dans ce contexte, il convient de citer le Hadith du Prophète () qui vient étayer ce sens, à savoir : « Certes, la meilleure prière, autre que la prière obligatoire, est celle que la personne accomplit chez elle » (Mouslim)

 

Cependant, les oulémas disent que si le fait de donner l’aumône ouvertement comporte un intérêt religieux et que le donateur se sent à l’abri de l’ostentation, il vaut mieux la donner en public. Tel est le cas de celui qui veut être un modèle à suivre de magnanimité et de générosité en matière d’œuvres pies.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui