Prêt avec intérêt pour rembourser les dettes
Fatwa No: 69327

Question

Je viens de me marier et de terminer la construction de ma maison et je me suis endetté d’une somme d’argent assez importante (l'équivalent de 5000 $). La date de remboursement est très proche et je ne trouve pas les moyens de rembourser ma dette. Est-ce que je peux prendre un prêt bancaire pour rembourser mes dettes sachant qu’on n’a pas de banque islamique dans notre pays ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

Si le prêt dont vous parlez est un prêt avec intérêt, il est interdit car c’est du Riba et Allah dit : « […] Alors qu'Allah a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt. […] » (sourate 2/verset 275).
Allah dit également : « Ô les croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez » (sourate 3/verset 130)
Muslim a rapporté que Djaber, , a dit : « Le Prophète , a maudit celui qui se nourrit du Riba,  l’usure, celui qui le pratique pour autrui, celui qui l’écrit et ses deux témoins. Il a ensuite ajouté qu’ils sont égaux dans le péché ».
Le Riba est interdit et figure parmi les péchés majeurs les plus graves. Il n’est pas permis d’y avoir recours si ce n’est en cas de nécessité absolue comme par exemple être soi-même ou les personnes dont on est responsable confronté à un danger mortel. A notre avis, le remboursement d’une dette n’est pas une nécessité absolue (sauf dans certaines situations bien particulières) du fait que le créditeur doit proposer un délai à l’endetté s’il est incapable de le payer conformément aux recommandations du Coran. En effet, Allah dit : « A celui qui est dans la gêne, accordez un sursis jusqu’à ce qu’il soit dans l’aisance. Mais il est mieux pour vous de faire remise de la dette par charité si vous savez ! » (sourate 2/verset 280)
Nous conseillons à ce frère de faire l’invocation relative au payement des dettes qui est mentionnée dans les livres de la Sunna. L’imam Ahmed et Tirmidhi ont tous deux rapporté dans leurs livres qu’un esclave qui souhaitait s’affranchir (Moukatab) est venu voir Ali, , et lui a dit : « Je suis incapable de payer mon affranchissement. Aide-moi ». Ali lui répondit : « Et si je t’apprenais les paroles que le Prophète, Salla Allah alaihi wa Sallam, m’a appris en me disant : « Si ta dette est semblable à la montagne de Thayr et que tu les dises, Allah t’aidera à la rembourser : « Ô Seigneur ! Contente-moi du  licite au lieu de l’illicite et comble-moi de Ta grâce jusqu’à n’avoir besoin de personne ».
Placez votre confiance en Allah et ayez foi en Sa parole : « et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable » (sourate 65/verset 2), « Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses » (sourate 65 /verset 4).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui