Abou Houreïra
Fatwa No: 70199

Question

Qui est Abou Houreïra ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Abou Houreïra est l’honorable Compagnon  du Prophète, , Abderrahmane ibn Sakhr. C'est un yéménite de la tribu de Daws et le premier de sa tribu à embrasser l’Islam.
Il est venu à Médine  en tant que Mouhadjir (émigré), la sixième année de l'Hégire. Il a trouvé que le Prophète, , était parti pour la conquête de Khaïbar, et il l’a rejoint là-bas.
 Il avait une chatte (
Hirra) qu’il élevait d’où son surnom. Il faisait partie des grands savants des Compagnons, il était même incontestablement le Compagnon  qui a mémorisé le plus de hadiths jusqu’au point qu’il a été accusé par certains de trop rapporter.
En expliquant ce phénomène, il disait : «
Les gens disent qu’Abou Houreïra rapporte beaucoup de hadiths et ils s’étonnent du fait que les Mouhadjirines (émigrés) et les Ansares (les croyants de Médine) n’ont pas rapporté ces hadiths. Certes, nos frères Mouhadjirines étaient occupés par le commerce dans les marchés et nos frères Ansares par l'activité de leurs richesses. Quant à moi j'étais un individu nécessiteux parmi les pauvres de la Soffa, accolé constamment au Messager d’Allah, , me contentant de remplir mon ventre et par conséquent j'assistais quand ils n’assistaient pas et je retenais ce qu’ils ne pouvaient pas retenir. » 
Il ajouta: "une fois au cours de l’un de ses hadiths le Prophète, , a dit : « 
Quiconque étale son manteau et le laisse étendu jusqu’à la fin de mes propos puis le prend et le serre contre lui saisira toute ma parole »,  j’ai étalé un vêtement que je portais jusqu'à ce que le Prophète, , ait fini ses propos  puis je l’ai repris et je l’ai serré contre ma poitrine et depuis lors je n’ai rien oublié des paroles du Messager d’Allah,
», rapporté par Boukhari et Mouslim.
Ainsi était l’attitude d’Abou Houreïra, , avec le savoir. Il avait un tel désir d’apprendre et de mémoriser la science qu'il a appris ce que les autres n’ont pas pu apprendre.

Après la mort du Prophète, , les conquêtes des territoires par les musulmans se sont multipliées apportant beaucoup de butins, Abou Houreïra a eu de ce fait une grande fortune. Omar ibn Al Khattab l’a nommé gouverneur des territoires du Bahreïn, de retour à Médine il a refusé ce travail.
A l’époque de Mouawiya, il était juge à Médine sous la gouvernance de Marwane ibn Al Hakam et il a invoqué Allah en disant : «
O Seigneur ! Épargne-moi d’atteindre l’année soixante et le pouvoir des enfants
», rapporté par Ibn Abi Chaïba.
L'imam Addhahabi a dit qu’Allah a exaucé son désir et qu’il est mort en cette année ou une année avant. Qu’Allah soit satisfait de lui, sa vie était pleine de savoir.
Ceci est un bref aperçu sur la biographie de ce grand Compagnon, pour en savoir plus nous vous renvoyons aux livres d’histoire authentiques comme le livre :    «
Siyar Aâlam Annoubala » de l'imam Addhahabi

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui