Il ne fait sa prière qu’une seule fois par jour
Fatwa No: 73930

Question

J’ai un enfant de 17 ans, je lui ai appris à faire la prière à l’âge de 7 ans. Mais maintenant il ne la fait plus qu’une seule fois par jour et parfois il ne la fait que tous les deux jours et quand je lui en parle il dit que ceci est assez suffisant.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur,

Quand l’enfant atteint l’âge de 15 ans il devient responsable de ses actes et concerné par les prescriptions de la Chariâ. Parmi ces obligations se situe en premier lieu la prière. Le fait que votre fils dise qu’une seule prière par jour suffit est absurde et complètement faux car les cinq prières quotidiennes sont toutes obligatoires et le fait de manquer à l’une d’elles ou de retarder son accomplissement est un péché capital.

Les conseils que nous donnons à cette mère pour remédier à la situation de son fils, qu’Allah le guide et accorde Son soutient à sa mère, sont les suivants :

1/ Qu’elle continue à le conseiller et qu’elle ne désespère pas. En effet le conseil permanent qu’elle lui apporte et les discussions (avec sagesse) qu’elle a avec lui pour lui montrer les vertus de la prière et le mettre en garde contre le châtiment qu’encourt celui qui la néglige finiront, s’il plait à Allah, par porter leurs fruits. En plus cela constitue pour elle un acte de bienfaisance et ces actes font partie des meilleurs moyens qui rapprochent d’Allah quand la personne qui en profite n’a aucun lien de parenté avec celle qui les donne. S’il s’avère que la personne qui en bénéficie est celle qui lui est  la plus chère, nul doute que les conseils à son égard seront plus recommandés et leur récompense sera plus grande. En effet, le Prophète, , a dit : « Par Allah ! Qu’une seule personne embrasse l’islam grâce toi, cela sera meilleure pour toi que d’être en possession de chameaux rouges (les meilleurs chameaux). »

2/ Qu’elle essaie aussi de se servir d’autres moyens comme par exemple ne pas plaisanter avec lui, le priver de sa sympathie et de son aide matérielle si elle pense que de telles choses pourront être avantageuses.

Mais le moyen le plus important reste quand même le bon conseil, l’incitation à faire le bien et à s’éloigner du mal et le sermon.

Qu’elle essaye de lui faire fréquenter de bons amis et de le séparer des mauvais. Car les bons lui recommanderont le bien et lui interdiront le mal tandis que les mauvais ne feront que l’inciter au péché et à la turpitude.

Pour plus de précision sur le statut de celui qui néglige la prière nous vous invitons à lire nos fetwas No 47791, 42309 et  42332

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui