La mort, l’agonie et...
Fatwa No: 76667

Question

D’abord je m’excuse si ma question est un peu vague. J’aimerais avoir des détails sur la mort, sur l’agonie et sur ce qui se passe après.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

En vérité la mort est la fin de l’attachement de l’âme au corps. Elle est l’un des grands signes d’Allah et un symbole tangible sur Sa Grandeur et Sa Puissance, que tout un chacun peut observer. Allah le Très-Haut dit : « Toute âme goûtera la mort. […] » (Sourate 3/Verset 185)

Plusieurs arguments, de même que l’état naturel des choses, prouvent que la mort a une intensité qui provoque une acuité de douleur : l’agonie.  Allah le Très-Haut dit : « L'agonie de la mort fait apparaître la vérité : "Voilà ce dont tu t'écartais". » (Sourate 50/Verset 19)

 Il est authentifié que le Prophète, , a dit : « Certes, dans la mort il y a des affres. », rapporté par Boukhari.

L’observation de l’état des personnes mourantes nous montre les difficultés de la situation à laquelle elles sont soumises, qu’elles sont en proie aux affres de la mort et aux douleurs de l’agonie. Nous implorons Allah de nous accorder Sa miséricorde.

Il serait très long de parler en détail de la mort et de l’agonie, de ce fait nous allons nous contenter de citer un hadith authentique où le Prophète, , parle de la situation de la personne mourante avant et après sa mort.

L’Imam Ahmed a rapporté que le Prophète, , a dit : « 

Quand un serviteur croyant quitte ce monde pour l’Au-delà, il lui vient depuis le ciel des anges blancs dont les visages sont aussi radieux que le soleil. Ils s’installent non loin de lui et sont munis de linceuls et de parfums paradisiaques. C’est alors que l’ange de la mort survient et s’assoit près de sa tête et lui dit : "Ô bonne âme ! Sort pour jouir du pardon et de la miséricorde divine." Elle sort en coulant comme une goutte d’eau qui s’échappe d’une outre. Quand l’ange de la mort saisit l’âme, les autres anges l'attrapent tout de suite et la mettent dans un linceul, la baignent dans un parfum ayant une odeur meilleure que le meilleur musc de la terre. Les anges remontent au ciel en portant cette âme et chaque fois qu’ils passent auprès d’un groupe d’anges, ceux-ci disent : " Qui est cette bonne âme ? "

Ils répondent : "C’est celle d’un tel fis d’un tel", en employant les meilleurs noms que le défunt avait dans sa vie d’ici-bas. Arrivés au ciel le plus bas, on en sollicite l’ouverture qui est obtenue sitôt demandée. Au niveau de chaque ciel l’âme est accueillie par les meilleurs anges et est accompagnée jusqu’au ciel suivant ; et ce jusqu’à son arrivée au septième ciel. C’est alors qu’Allah dit : " Placez les écritures concernant mon serviteur dans les plus hautes sphères du septième ciel. Puis ramenez-le à la terre puisque c’est à partir d’elle que j’ai créé mes serviteurs, c’est à elle que je les renverrai et c’est à partir d’elle que Je les ressusciterai. Puis son âme est ramenée à son corps, et deux anges se présentent à lui, le mettent debout et l’interrogent :

-         " Qui est ton Seigneur ? "

-        " Allah est mon Seigneur"

-         " Quelle est ta religion ? "

-        " L’Islam est ma religion "

-        " Qu’en est-il de cet homme qui vous a été envoyé ? "

-        " Il est le Messager d’Allah  "

-        "Comment l’avez-vous su ? "

-         "J’ai lu le livre d’Allah, j’y ai cru et je l'ai approuvé ! "

Un appel parvient du ciel à ce moment là : " Mon serviteur a dit vrai. Préparez-lui un lit et des vêtements du Paradis. Ouvrez-lui une porte sur le Paradis, alors il lui parviendra de ses senteurs et ses émanations. " On lui élargira sa tombe jusqu'à l'étendue de la vue et un homme beau, avec de beaux vêtements et une bonne odeur se présentera à lui et lui dira : " Réjouis-toi car c'est le jour qui t’était promis. "

- " Qui es-tu, ton visage présage du bien ? "

- " Je suis ta bonne œuvre ! "

- " Seigneur fait hâter l’Heure (du Jugement Dernier) pour que je puisse rejoindre ma famille et mes biens ". dit-il.

Quand un serviteur incroyant quitte la vie d’ici-bas pour l’Au-delà, lui viennent du ciel des anges noirs munis de linceuls de feu et ils s’installent à côté de lui. Puis l’ange de la mort viendra s’asseoir près de sa tête et dira : « Ô mauvaise âme ! Sort pour endurer la colère et le courroux d’Allah. L’âme se disperse alors dans son corps. Mais on l’en extraie de manière à déchirer les veines comme une brosse en fer que l’on retire de la laine mouillée. L’ange de la mort la saisit. Et les autres anges s’en saisissent tout de suite et l’envelopperont dans leurs serviettes dures dont se dégage l’odeur la plus nauséabonde de la terre. Ils remontent avec cette âme et chaque fois qu’ils passent près d’un groupe d’anges ceux-ci disent :

- " Qui est cette mauvaise âme ? "

" C’est un tel fils d’un tel ", en employant les plus désagréables noms dont on l’appelait ici-bas. Et ce jusqu’à ce qu’ils arrivent au ciel le plus bas. Puis ils en demandent l’ouverture mais ne l’obtiennent pas. Là, le Prophète, , récita le verset : " Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s’en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes [...]" (S7/V40). Allah, le Puissant et Majestueux dit alors : " Mettez les écritures concernant mon serviteur dans un registre placé dans la plus basse couche de la terre. Puis ramenez-le sur terre, car c’est à partir d’elle que J’ai créé les humains, c’est à elle que Je les renverrai et c’est d’elle que Je les ressusciterai." Son âme est alors jetée.» Selon le rapporteur, le Prophète, , récita ce verset : " [...] quiconque associe à Allah, c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond. " (Sourate 22/Verset 31). Il (le Prophète) poursuivit : " C’est alors que l’âme du défunt sera ramenée à son corps …".

Nous implorons Allah de nous préserver des supplices de la tombe et de ceux de l’Enfer.

Si vous connaissez la langue arabe, nous vous invitons à lire les livres de Tafsir ainsi que les livres dans lesquels ce sujet est abordé comme le livre d’Al Kourtoubi appelé : At-Tadhkira fi ahwali al-mawta wa oumouri al-akhira et le livre d’Ibn Al Qayam appelé : Ar-Rouh.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui