Akika ou baptême
Fatwa No: 79782

Question

Je vais avoir un enfant, un garçon, puisse je égorger un mouton pour son baptême, Akika, et faire le repas de cette Akika plus tard ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère :

Nous ne savons pas ce que vous voulez dire par le mot "baptême". Mais de toute façon, s’il signifie pour vous Al-Aqiqa, sachez qu'il est recommandé dans la Sunna d'égorger  pour le garçon deux moutons au  septième jour de sa naissance.  D’après Aïcha, qu’Allah soit satisfait d’elle, Le Prophète, , a ordonné d’égorger pour le garçon deux moutons et pour la fille un seul mouton. (Rapporté par Tirmidhi)

Le Prophète, ,  a dit: « chaque enfant est "hypothéqué" par sa Aqiqa,  au septième jour il faut  égorger (un mouton), raser ses cheveux et lui donner un nom.» Ahmed et jugé authentique par Tirmidhi.

 "hypothéqué" veut dire que sa Aqiqa le libère et le protège du Satan qui l'a intercepté lors de sa naissance.

Donc si l'on égorge un mouton pour la Aqiqa au septième jour, il n y a pas de mal de retarder la préparation du repas prévu à cette occasion ou sa distribution pour un autre jour. Car l'important c'est l'égorgement au septième jour. Les recommandations concernant Al-Aqiqa sont similaires à celles concernant le sacrifice. Ainsi on doit manger de sa viande en donner aux voisins et en distribuer aux pauvres, mais il n'est pas nécessaire  de faire ceci le septième jour.

Quant au cas où vous voulez dire par le baptême ce que font les Chrétien pour le nouveau-né au septième jour de sa naissance et qui consiste à le tremper dans une eau qu’ils appellent "l'eau bénie" en disant : « Voilà maintenant il est devenu Chrétien. »

Si c'est cela que vous voulez dire, c'est interdit car c'est leur religion et non pas la notre et il n'est donc point permis de les imiter dans les pratiques qui leur sont propres.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui