Recourir au Riba pour achater un logement
Fatwa No: 80060

Question

Eclairez-moi, s'il vous plait, sur le sujet d'achat d'une maison avec intérêts bancaires ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut Son Prophète.

Cher frère,

Nul doute que le prêt avec intérêt est une forme d’usure interdite par Allah et par Son Messager, . Il faut savoir aussi que les nécessités lèvent les interdits c’est-à-dire que la contrainte permet de faire l'interdit (Riba en fait partie) et ce d'après le verset suivant: « Alors qu'il vous a détaillé ce qu'il vous a interdit, à moins que vous ne soyez contraints d'y recourir » (Sourate 4 / Verset 119)

Allah dit aussi : « Si quelqu'un est contraint par la faim, sans inclination vers le pêché… alors Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (Sourate 5 / Verset 3)

Pour les Oulémas la contrainte consiste à ce que l'individu atteigne un degré tel qu’il risque de périr ou de s’en approcher s'il ne consomme pas la chose interdite ou défendue. Donc si le musulman atteint ce degré, il aura le droit de faire un prêt avec intérêt selon la nécessité et le besoin. Et dès que cette contrainte est dépassée les choses reviendront à leur état initial qui est l'interdiction de ce genre de prêt.

Le fait que l’individu se trouve dans une situation difficile à endurer est aussi considéré par certains comme une contrainte. Ainsi l'imam Al Badji dans sa définition de la contrainte a dit : « Est considérée comme contrainte tout ce dont nous avons besoin pour sortir de la misère qui entraîne souvent le mépris et l'embarras qui résultent de la perte du profit ou de l'intérêt visé car si l'on ne prend pas cela en considération, les gens en général auront à confronter des difficultés et des peines sérieuses »

Quand le  besoin est général, c'est à dire qu'il touche ou concerne l'ensemble des gens, il s’élève  au même niveau que  la contrainte. Il est mentionné dans "Al Mountaka" que l'intérêt général est considéré  comme étant une contrainte.

Il y est aussi mentionné que le besoin et la nécessité quand ils se généralisent entrent dans le cadre de la contrainte.

Pour les Chafiites et les Hanafites le besoin nécessaire est considéré comme une contrainte qu'il soit individuel ou collectif. L'imam Chafiï a dit dans le livre "Al Achbah wa An-Nadhayar" : « Le besoin est considéré comme contrainte, qu'il soit individuel ou collectif. »

Dans le livre Hanafite intitulé «Ghamz Ouyoune Al Bassair», il est mentionné que 

le besoin nécessaire est vu comme étant une contrainte qu'il soit collectif ou individuel et ils ont cités quelques exemples sur cela. Dans d'autres livres Hanafites, il est mentionné qu'il est permis à celui qui se trouve dans le besoin de faire un prêt avec intérêts. Par exemple faire un prêt de (10 dinars) pour donner à son créancier une chose déterminée chaque jour comme bénéfice.

 

Comme la contrainte doit être considérée selon sa valeur, on doit aussi considérer le besoin à sa juste valeur. L'exemple est cette déclaration faite par " Le Conseil Européen de la Fetwa"  lors de sa quatrième session ordinaire qui fut organisée durant la période du 11–22 du mois de Radjab 1420 de l'hégire. Dans sa déclaration le Conseil après avoir confirmé l’interdiction du Riba et que les intérêts bancaires sont du Riba, il a exhorté les musulmans vivant en occident à s'efforcer et à œuvrer pour trouver des alternatives légales en lieu et place des transactions usuraires garanties par les banques classiques. Il a dit ce qui suit: « Le Conseil à la lumière des preuves et règles juridiques, ne trouve aucun inconvénient à ce que le musulman recourt aux prêts usuraires pour l'achats d'une maison dont il a besoin pour son logement et celui de sa famille, à condition qu'il ne possède pas une autre maison qui le suffit, que cette maison achetée soit son logement principal et qu'il ne possède pas un excédent d'argent pouvant lui permettre de l'acheter d'une autre façon. Le conseil s'est basé sur son jugement sur deux piliers essentiels :

La règle suivante : " Les nécessités  lèvent les interdits."

En plus de ce que les Foukahas ont déterminé que le besoin peut être considéré comme une contrainte  qu'il soit individuel ou collectif. »

Quant à nous nous optons pour le texte de cette Fetwa et nous voyons qu'il est permis de recourir aux prêts avec intérêts pour l’achat d’un logement à condition de ne pas pouvoir trouver  une maison à louer susceptible de  satisfaire notre besoin.

 

Et Allah sait mieux. 

Fatwas en relation