Se marier sans l’autorisation d’un père retardant le mariage pour cause d’études
Fatwa No: 82103

Question

Je suis chargé de marier les musulmans. Ma question porte sur un jeune homme et une jeune fille, majeurs, qui désirent se marier. Le père du jeune homme refuse que son fils se marie avant qu’il n’achève sa thèse de doctorat, soit encore environ deux ans. Le père de la jeune fille refuse aussi le mariage de peur de susciter l’animosité du père du jeune homme. Or, Satan a commencé à exercer son influence sur le jeune homme et la jeune fille dans cette société où nous vivons.
Est-il permis à la jeune fille de se marier sans la permission de son père ?
J’estime qu’ils doivent se marier le plus tôt possible, sachant qu’il n’y a pas de problèmes financiers qui entravent ce mariage.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Qu’Allah vous récompense pour l’effort que vous dépensez pour rapprocher les jeunes musulmans et musulmanes afin de construire des familles musulmanes.

 

Néanmoins, il n’est pas permis d’aider une jeune fille à se marier sans Wali (tuteur) car un mariage en l’absence du Wali est frappé de nullité. Si vous le faites, vous serez leur complice dans le péché. Allah, le Très Haut, dit à cet égard (sens du verset) :

 

« Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression » (Coran 5/2)

 

Selon la majorité des oulémas, un mariage conclu en l’absence de Wali est frappé de nullité, et ce en vertu des arguments puisés dans le Coran et la Sunna.

 

Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) :

 

« Et n'épousez pas les femmes polythéistes tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une polythéiste même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux polythéistes tant qu'ils n'auront pas la foi » (Coran 2/221)

 

Allah, le Très Haut, a donc confié aux Walis des femmes la responsabilité de les marier. Cela est exprimé de même dans la Parole d’Allah, le Très Haut, (sens du verset) : « (…) alors ne les empêchez pas de renouer avec leurs époux » (Coran 2/232) L’on tire argument de ce verset aussi pour affirmer que la femme n’est pas autorisée à se marier seule (sans Wali).

 

En vertu de la Sunna également, tout mariage conclu sans le consentement du Wali est frappé de nullité.

 

Selon Ibn ‘Abbâs et Abû Mûsâ, qu'Allah soit satisfait d’eux, le Messager d’Allah () a dit : « Un mariage n’est valide qu’en la présence d’un wali (tuteur) » (Ahmad, Abû Dâwûd, al-Tirmîdhiîet Ibn Mâdja)

 

D’après ‘Aïcha, qu'Allah soit satisfait d’elle :

 

« Toute femme qui se marie sans le consentement de son Wali, son mariage est nul, son mariage est nul, son mariage est nul » (Abû Dâwûd et al-Tirmîdhi : Marfû’)

 

Selon Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui :

 

« Une femme ne peut marier une autre femme, ni se marier seule (sans un tuteur) et celle qui se marie seule est une fornicatrice. »  (Abû Hurayra et al-Daraqutnî : Marfû’)

 

Il est bien connu que les femmes sont faciles à duper et qu’elles sont émotives de nature ; c’est pourquoi la Charia a confié la responsabilité de la marier à son Wali.

 

Il vous incombe donc d’aider les autres à obéir à Allah, exalté soit-Il,  et de ne pas commettre un péché là où vous recherchez à faire le bien et à être récompensé, et de guider cette jeune fille en lui indiquant qu’il lui incombe en premier lieu de faire preuve de piété vis-à-vis de ses parents et de ne rien conclure avant d’obtenir leur consentement.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui