La récitation des invocations en état de Djanâbâ
Fatwa No: 87367

Question

Nous est-il permis en cas de Djanâba de dire certaines invocations comme celles d’avant le sommeil, le verset d’al-Kursî (Le Trône), les sourates al-Falaq (L’Aube naissante) et al-Nâs (Les Hommes), et les deux derniers versets de la sourate al-Baqara (La Vache) ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Il n’y a aucun mal à invoquer Allah, exalté soit-Il, si on est en état d’impureté majeure (Djanâba), d’impureté mineure ou encore en état de menstruations pour les femmes. Allah, glorifié soit-Il, dit (sens du verset) : « qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah » (Coran 3/191) Nous avons aussi dans les deux Sahihs de Boukhari et de Mouslim d’après ‘Aïcha, qu'Allah soit satisfait d’elle : « Le Prophète () invoquait Allah, exalté soit-Il, dans toutes les situations. »

Mais si l’invocation est un verset du Coran, il n’est pas permis de le réciter en état de Djanâba selon l’avis le plus etayé. En effet, il est rapporté dans le Musnad de l’Imam Ahmed ainsi que dans les livres  des Sunans que ‘Ali, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit : « Le Messager d’Allah () nous récitait le Coran tant qu’il n’était pas en état de Djanâba. »

Et Allah sait mieux.  

Fatwas en relation