Le vin est haram en Islam car c'est une boisson enivrante, alors pourquoi en aura-t-on au Paradis
Fatwa No: 87427

Question

Allah, exalté soit-Il, dit du Paradis dans la sourate Mohammed (sens du verset) : « et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire » (Coran 47/15)
J’estime que cela contredit la prohibition du vin dans ce bas monde pour des raisons que je connais. Voulez-vous me fournir une exégèse logique de ce verset s’il vous plaît ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Sachez que l’autorisation et la prohibition appartiennent exclusivement à Allah, le Très Haut, et que toute Législation est fondée sur de sages raisons que certains connaissent et que d’autres ignorent. L’épreuve par la prohibition et l’autorisation manifeste la soumission de l’esclave d’Allah et l’obéissance à Ses ordres. L’esclave croyant dit : « Nous avons écouté et obéi » tandis que l’esclave perdant dit : « Nous avons écouté et désobéi ».

 

Le croyant n’a pas de choix à opérer au niveau de ce qu’Allah et Son Messager ont décidé. C’est ce qu’Allah, le Très Haut, confirme par Sa parole (sens du verset) :

 

« Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un égarement évident » (Coran 33/36) 

 

De même, le serviteur d’Allah n’a pas à objecter quoi que ce soit à Son Seigneur, ni à L’interroger : « Pourquoi cela est prohibé ? » et « Pourquoi ceci est autorisé ? ». Allah, le Très Haut, dit à cet égard (sens du verset) :

 

« Il n'est pas interrogé sur ce qu'Il fait, mais ce sont eux qui devront rendre compte [de leurs actes] » (Coran 21/23)

 

Une fois entrés au Paradis, ses habitants se voient exemptés de toute obligation religieuse, affranchis de toute épreuve, comblés de l’agrément d’Allah et dotés par Allah de toutes sortes de délices. Cela se manifeste, entre autres, par le fait de rendre licite certaines substances qui leur étaient prohibées dans ce bas monde comme récompense de leur patience et de leur soumission, bien qu’il n’y ait pas de comparaison possible entre ce qui existe dans l’Au-delà et l’ici-bas.

 

Au sujet du vin du Paradis, Allah, le Très Haut, dit (sens des versets):

·     « Là, ils se passeront les uns les autres une coupe qui ne provoquera ni vanité ni incrimination » (Coran 52/23)

 

·     « blanche, savoureuse à boire. Elle n'offusquera point leur raison et ne les enivrera pas » (Coran 37/46-47)

 

·     « Parmi eux circuleront des garçons éternellement jeunes, avec des coupes, des aiguières et un verre [rempli] d'une liqueur de source  qui ne leur provoquera ni maux de tête ni étourdissement » (Coran 56/17-19)

 

Selon al-Qurtubî, qu'Allah lui fasse miséricorde, dans son exégèse du verset da la Sourate Al-Tour (52/23) :

« ‘‘Lâ Laghwun fiha walâ Ta’thîm’’ (qui ne provoquera ni vanité ni incrimination)’’ c'est-à-dire : ni délire ni propos indécents comme c’est le cas des buveurs d’alcool dans ce bas monde »

 

Selon Ibn ‘Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père : « L’on entend par ‘‘Laghw’’ l’erreur et par ‘‘Ta’thîm’’ le mensonge »

 

Selon Mudjâhid, qu'Allah lui fasse miséricorde : « Ils ne profèrent pas d’insultes ni ne commettent de péchés »

 

D’après Qatâda, qu'Allah lui fasse miséricorde : « Tout ceci se faisait dans ce bas monde en compagnie de satan. Allah a purifié l’alcool de l’Au-delà de toutes les impuretés de l’alcool du bas monde et de ses dommages comme déjà mentionné. Il a supprimé ses effets néfastes : mal de tête, de ventre et perte de la raison ; Il a indiqué que cet alcool ne les incitera pas à proférer des paroles mauvaises, inutiles, délirantes et indécentes ; et Il a décrit la beauté de sa forme et la douceur de son goût et de son contenu par Sa parole (sens du verset) : ‘‘ blanche, savoureuse à boire. Elle n'offusquera point leur raison et ne les enivrera pas’’ »

 

Dans son exégèse du verset de la sourate al-Saffât (37), Zayd ibn Aslam, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « De l’alcool blanc, c'est-à-dire dont la couleur est brillante, belle, éblouissante, tout à fait différente de l’alcool de ce bas monde avec son apparence hideuse et vile, qu’il soit rouge, noir, jaune, brunâtre ou de toute autre couleur qui inspire la répugnance à toute nature saine »

 

La parole du Très Haut (sens du verset) : « ‘et ne les enivrera pas’’ signifie que l’alcool de l’Au-delà ne leur fera pas perdre la raison.

 

D’après Ibn ‘Abbâs, qu'Allah soit satisfait de lui et de son père : « L’alcool est accompagné de quatre caractéristiques : l’enivrement, le mal de tête, le vomissement et l’envie d’uriner. En évoquant l’alcool du Paradis, Il l’a alors purifié de ces quatre caractéristiques ».

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation