L’argent payé en expiation d’un serment est destiné aux pauvres
Fatwa No: 87803

Question

J’aimerais payer une somme à une organisation qui distribue de l’argent aux pauvres pour expier un serment que je n’ai pas honoré. Mais à cause des restrictions imposées aux dons en Amérique, j’ai pensé la donner à un centre islamique local qui utilise l’argent pour développer son bâtiment. Est-il permis que la somme ne soit pas donnée aux pauvres ou dois-je m’assurer qu’elle sera versée à eux ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Allah a destiné aux pauvres l’argent payé en expiation d’un serment. Il dit (sens du verset) :
«Allah ne vous tiendra pas rigueur des serments que vous aurez prêtés à la légère, mais seulement de ceux que vous aurez prêtés de propos délibérés. L'expiation en sera de donner à manger à dix pauvres de ce dont vous nourrissez habituellement votre famille, ou de les vêtir, ou d'affranchir un esclave. » (Coran 5/89)

Partant, l’expiation doit être payée à ceux qu’Allah a déterminés, c’est-à-dire aux pauvres. La plupart des savants le pensent mais il n’y a aucun mal à ce que la personne la distribue elle-même ou la donne à une personne de confiance qui la distribuera. La dépenser au profit d’autres bénéficiaires n’est pas permis. Nous lisons dans al-Mudawwana que l’imam Malik considère que le don de l’argent pour la construction de mosquées en expiation d’un serment n’est pas valable, et sa seule affectation valable est ce qu’Allah a déterminé : « L'expiation en sera de donner à manger à dix pauvres ... » (Coran 5/89)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui