Organiser des séminaires religieux mixtes ou séparés ?
Fatwa No: 88227

Question

Je suis président de la ligue des étudiants musulmans dans ma faculté et nous sommes sur le point de commencer des séminaires religieux réservés aux membres de la ligue. Cependant, nous sommes en désaccord quant à la tenue de ces séminaires : doivent-ils être mixtes ou bien séparés ? Pour ma part, je préfère qu’ils soient séparés alors que la conseillère de la ligue, quant à elle, préfère qu’ils soient mixtes.
Je fonde mon avis sur le fait qu’il est suffisant que nous soyons mélangés dans les autres domaines comme les cours généraux d’exégèses et même les cours après la prière du vendredi. Autrefois, la tenue de ces séminaires religieux étaient mixtes et tout le monde y assistait mais dès lors que nous les avons séparés, plus personne ne s’y rend. Est-ce que les gens venaient à ces séminaires dans un but mauvais ? J’aimerais connaître votre avis à la lumière du Coran et de la sunna.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons : 

Le danger et le mal que comprend la mixité est immense et le fait d’assister  à des cours et séminaires de religion ne justifie pas cette mixité du point de vue de la Charia. En effet, les femmes des Compagnons n’assistaient pas aux cercles et cours de religion avec les Compagnons dans un lieu commun où ils se mélangeaient, en dépit de la piété, du savoir religieux et de la vertu de cette génération, et du besoin que les femmes avaient d’écouter le Prophète (). C’est d’ailleurs pour cela qu’elles demandèrent au Prophète () de leur consacrer un jour uniquement pour elles comme le rapporte Boukhari d’après Abû Sa’îd al-Khudrî : « Les femmes dirent un jour au Prophète : “Les hommes t'accaparent à notre détriment. Consacre-nous donc un jour de ton choix.” Le Prophète () leur assigna un jour, alla les trouver ce jour-là, leur donna des conseils et leur prescrivit certaines choses. »

Le Messager d’Allah () ne leur ordonna pas d’assister aux cours de religion avec les Compagnons ; et si cela avait été une bonne œuvre, ils l’auraient certainement accomplie avant nous étant donné leur piété et leur droiture. Cela est donc a fortiori interdit à notre époque où les cœurs sont devenus malades et où la débauche et la turpitude se sont répandues..

Par conséquent, il ne fait aucun doute que l’avis le plus juste consiste à s’éloigner de cette mixité et à réserver un séminaire propre aux hommes et un autre propre aux femmes ; ou encore un séminaire réservé aux deux à condition qu’il y ait une séparation entre les hommes et les femmes. Ne prêtez pas attention à cette conseillère qui souhaite que le séminaire soit mixte et ne lui demandez plus conseil à partir de maintenant. Et s’il vous est possible d’avoir un conseiller, homme ou femme, savant et pieux, alors cela est préférable.

Quant à ceux qui ont cessé d’assister aux cours, nous ne pouvons déterminer une raison précise à cela car il est probable que cela soit dû à plusieurs raisons.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation