Invoquer Allah pour qu’Il guide un ami chrétien
Fatwa No: 88386

Question

Est-ce que je peux invoquer Allah, exalté soit-Il, en faveur de mon ami chrétien pour qu’Allah, exalté soit-Il, le guide vers la voie de la vérité (l’Islam) ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

Si votre ami est en vie, il n’y a pas de mal à invoquer Allah, exalté soit-Il, en sa faveur car il y a un espoir qu’il se convertisse. Ibn Mas‘ûd, qu'Allah soit satisfait de lui, a dit à ce sujet : « C’est comme si je voyais le Prophète () raconter qu’un prophète qui a été battu par son peuple jusqu’à faire couler son sang, essuyait son visage ensanglanté et disait : « Ô Allah, pardonne à mon peuple car ils ne savent pas. »[(Boukhari)]

Al-Qurtubi, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il est permis de demander pardon pour les vivants parce qu’il y a un espoir qu’ils se convertissent. Il est permis également d’attendrir leurs cœurs avec des mots gentils et d’éveiller en eux le désir de se convertir. Ibn ‘Abbâs, et de son père, a dit : « Ils demandaient pardon pour leur morts et Allah, exalté soit-Il, révéla ce verset (sens du verset) : ‘Il ne sied ni au Prophète ni aux croyants d'implorer le pardon d’Allah en faveur des polythéistes » Ils cessèrent alors de le faire mais Allah, exalté soit-Il, ne leur interdit pas de demander pardon en faveur des vivants parmi eux jusqu’à leur mort. » Vous pouvez invoquer Allah, exalté soit-Il, en faveur de votre ami pour qu’il trouve la voie d’Allah, exalté soit-Il, comme l’a fait le Prophète () lorsqu’il a imploré Allah, exalté soit-Il, en faveur de la tribu de Daws et a dit : « Ô Allah ; guide Daws et amène-les soumis à Allah. » [(Boukhari)] Il a imploré également Allah, exalté soit-Il, en faveur de la mère de Abû Hurayra, qu’Allah soit satisfait d’elle, qui était incroyante et qui l’insultait en disant : « Ô Allah, guide la mère d’Abû Hurayra et qu’elle se convertisse» [(Mouslim)]

En revanche, si votre ami est mort, vous ne devez pas faire d’invocations pour lui à cause de ces paroles d’Allah, exalté soit-Il, (sens du verset) :

« Il ne sied ni au Prophète ni aux croyants d'implorer le pardon d’Allah en faveur des polythéistes, fussent-ils leurs proches, une fois bien établi que ceux-là sont destinés à être les hôtes de l'Enfer. » (Coran 9/113)

S’il meurt incroyant, votre ami fera partie des gens de l’Enfer. Ibn ‘Abbâs, et de son père, a dit : « Ibrahîm (Abraham, ‘) a continué à demander pardon en faveur de son père jusqu’au moment où il a réalisé qu’il était un ennemi d’Allah, exalté soit-Il. Il l’a alors délaissé ».

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation