Comment doit–elle se comporter avec le fils que son mari a eu suite à son mariage avec une femme polythéiste ?
Fatwa No: 89788

Question

Je suis Américaine et mon mari était marié avec une polythéiste qui a commis plusieurs fois l'adultère lorsqu'elle était mariée à lui. Mon mari prétend avoir un enfant de cette femme, mais celui-ci ressemble à son grand frère que cette femme polythéiste a eu d'un précédent mariage. Ces deux garçons ne ressemblent ni à leur père, ni à leur mère, ni à leurs frères et sœurs. Je me sens contrariée par la présence de ce garçon avec moi, car il va bientôt être pubère et il ne m'est pas permis de me dévoiler devant lui sans qu'il y ait un lien de sang entre nous. Mon mari n'accorde aucune attention à cela et désire élever ce garçon. Cette femme a aujourd'hui épousé un autre polythéiste et a tenté de commettre l'adultère avec mon mari après son mariage.Elle n'est pas une femme de confiance et j'ai donc suggéré à mon mari de faire un test ADN de paternité concernant ce garçon, mais il est persuadé que cet enfant est le sien même s'il ne ressemble ni à lui ni à sa précédente femme. Il va bientôt être pubère. Que dois-je donc faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Si cette femme polythéiste que votre mari a épousée était chrétienne ou juive à ce moment et que son mariage avec elle a bien rempli les conditions de validité nécessaires, son mariage avec elle était donc valide et tout enfant né de cette union est le sien. Par contre, si elle n’était ni chrétienne ni juive, mais que votre mari pensait par ignorance que son mariage avec elle était valide alors, ce mariage était invalide, mais l'enfant né de cette union lui est attribué en raison du fait qu’il le croyait valide. Dans ces deux cas, cet enfant lui est donc attribué du point de vue de la législation islamique, et cela, peu importe qu'il soit réellement le sien ou pas, et il n'y a pas lieu de pratiquer un quelconque test ADN pour s'assurer qu'il est bien son enfant. Nous attirons ici votre attention sur le fait que réfuter l'affiliation d'un enfant à son père est une chose grave que l'on ne peut entreprendre qu'après s’en être assuré.

 

Enfin, dans le cas où, lorsque votre mari a épousé cette femme polythéiste, celle-ci n’était ni chrétienne ni juive et qu'il savait qu'il n'avait pas le droit de l'épouser, alors son mariage avec elle est invalide et l'enfant né de cette union ne peut lui être attribué. Dans ce cas, cet enfant ne peut pas rester seul avec vous ni faire ce qui n'est autorisé qu’avec une femme mahram.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui