L'Islam encourage la femme à obéir à son mari tant que celui-ci ne lui ordonne rien d'illicite
Fatwa No: 89810

Question

Je m'appelle Umm Sufiyân et je vis aux Pays-Bas. Mon mari est très bête et m'interdit de m'asseoir avec le mari de ma sœur alors qu'il s'assied toujours avec la femme de son frère et avec mes sœurs. Lorsque je lui demande pourquoi, il me menace de me répudier. Je me soumets alors à ses ordres contre mon gré, mais cela est injuste alors que lorsque je m'assieds avec le mari de ma sœur, je porte le voile et une longue robe qui descend jusqu’à terre en plus de ne lui adresser la parole que pour le saluer. Comment dois-je me comporter avec mon mari. Suis-je obligé de lui obéir dans ce qui est injuste ? L'Islam est une religion tolérante, mais les gens la compliquent.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

L'Islam encourage la femme à obéir à son mari tant que celui-ci ne lui ordonne rien d'illicite, et affirme qu'obéir à son mari est un des meilleurs actes d'adoration qui soient, et un moyen d'entrer au Paradis. Le Prophète () a dit :
« Si j'avais dû ordonner à quelqu’un de se prosterner devant un autre qu’Allah, j’aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son époux  en raison des droits qu'Allah lui donna sur elle. » (Abû Dâwûd)

 

Abdurrahmân ibn 'Awf, qu'Allah soit satisfait delui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Si une femme accomplit les cinq prières, jeûne le mois de Ramadan, préserve sa chasteté et obéit à son mari, on lui dira : "Entre au Paradis par la porte que tu désires." » (Ahmad)

 

Partant de cela, vous avez donc l'obligation d'obéir à votre mari lorsqu'il vous interdit de vous asseoir avec le mari de votre sœur. D'ailleurs, il ne fait aucun doute que cette interdiction est un bien et le fait qu'il fasse ce qu'il vous interdit de faire ne doit en rien vous pousser à lui désobéir, car le fait qu'il désobéisse à Allah ne vous permet en rien de désobéir à Allah ou de dire qu'il est injuste envers vous.

 

Vous devez donc le conseiller ou demander à autrui de le faire lorsqu'il fait ce que vous avez mentionné. Rappelez-lui de craindre Allah, exalté soit-Il, et de ne pas s'asseoir à côté d'une femme dont il n'est pas un mahram sans nécessité et sans respecter les règles de la Législation islamique dans le domaine. Rappelez-lui aussi qu'il a le devoir de pratiquer ce qu'il ordonne à autrui comme bonne chose et de s'interdire ce qu'il interdit à autrui comme mal, car sinon, il fera alors partie des gens qui ordonnent le bien en oubliant eux-mêmes de le pratiquer. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
«Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Êtes-vous donc dépourvus de raison ? » (Coran 2/44)

Pour terminer, nous attirons votre attention sur le fait qu'il vous est interdit de dire que votre mari est stupide, car Allah, exalté soit-Il, lui a accordé des droits très importants sur vous comme nous l'avons mentionné précédemment.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui